Malgré la crise sanitaire, les réserves de change du Maroc augmentent

Malgré la crise sanitaire, les réserves de change du Maroc augmentent

Les Avoirs officiels de réserve (AOR) se sont accrus de 39 milliards de dirhams (MMDH) par rapport à leur niveau de fin décembre 2019, permettant de couvrir plus de 7 mois d'importations, a souligné, mercredi à Rabat, le ministre de l'Economie, des finances et de la Réforme de l'administration, Mohamed Benchaâboun.

Les réserves de change des banques ont maintenu un niveau acceptable à hauteur de 16 MMDH à fin mai 2020, a expliqué M. Benchaâboun, dans un exposé sur la situation économique à fin juin dernier et les perspectives de l'année 2020, lors d'une réunion conjointe entre la commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants et la commission des finances, de la planification et du développement économique relevant de la Chambre des conseillers.

Le ministre a relevé «l'absence de toute pression au niveau du marché des changes et la stabilité du taux de change du dirham autour du taux de référence sans aucune intervention de Bank Al-Maghrib (BAM)», et ce malgré une baisse des exportations des métiers mondiaux du Maroc, à l'instar de l'Automobile (-40,3%), l'Aéronautique (-30,4%), impactés fortement suite à la fermeture de l'économie mondiale et son impact sur les chaines d'approvisionnement à l'international.

Néanmoins, Mohamed Benchaâboun a mis l'accent sur l'allègement de 13% du déficit commercial du Royaume, suite à la baisse de 33 MMDH des exportations, contre un plus fort repli des importations de 46,6 MMDH, ajoutant que les recettes voyage et les transferts des Marocains résidents à l'étranger ont diminué de 29%, ce qui a ramené le taux de couverture du déficit commercial par ces recettes à 57,6%.

Et de poursuivre que le compte courant de la balance des paiements devrait enregistrer une baisse de 3,9% par rapport à 2019, pour s'établir environ 8% du Produit intérieur brut (PIB).

Enfin, les Investissements directs étrangers (IDE) ont accusé une baisse de 3,5 MMDH à fin juin 2020, a fait remarquer le ministre, notant que les recettes de ces investissements ont diminué de 21,2% au titre des six premiers mois de 2020.

Le 23/07/2020

Source Web Par yabiladi

Les tags en relation

 

Les articles en relation