Le Maroc concerné par les suppressions d’emplois annoncés par Accor ?

Le Maroc concerné par les suppressions d’emplois annoncés par Accor ?

Accor va supprimer un millier d’emplois dans le monde. C’est ce qu’a annoncé le groupe hôtelier français lors de la présentation de ses résultats semestriels. Des résultats en forte baisse avec un chiffre d’affaires divisé par 2, puisque la majorité des hôtels du groupe ont fermé pendant près de 3 mois.

«Accor résiste avec un bilan robuste et des niveaux de liquidités élevés grâce à sa transformation vers un modèle Asset Light. Cette transformation du modèle économique, amorcée il y a 4 ans, s’achève. Aujourd’hui celle de l’organisation s’accélère, afin de réaliser les meilleures performances tout en continuant d'offrir des expériences de qualité aux clients», souligne Sébastien Bazin, PDG d’Accor, lors de la présentation des résultats. Les suppressions d’emplois s’inscrivent dans le cadre de ce plan de transformation, à en croire le groupe.

Est-ce que le Maroc, un pays où le groupe est présent depuis plusieurs années à travers ses multiples marques, serait concerné par cette transformation et ce plan social. «Oui, forcément», nous répond d’emblée Ismail Loubaris, directeur des ventes, de la distribution et du Marketing pour le Maroc au sein d’Accor.

«Je pense que le Maroc sera impacté par cette réorganisation. Des suppressions d’emploi concerneront probablement le marché marocain, puisque la crise a été importante sur ce marché. Maintenant, on ne dispose pas d’informations et de détails par rapport aux pays concernés et le niveau d’impact», nous annonce Loubaris. Ce dernier tient, toutefois, à rappeler que cette réduction d’effectifs ne concernera pas les hôtels du groupe au Maroc qui sont la propriété notamment de Risma et de la CDG, mais touchera les effectifs d’Accor au niveau des sièges régionaux entre autres.

L’objectif d’Accor est d’atteindre une réduction de ses coûts au niveau mondial de 200 millions d’euros d’ici 2022. Selon une autre source d’Accor Gestion Maroc, la branche marocaine ne disposerait pas encore des détails de cette réorganisation au niveau mondial, ni les continents et pays concernés.

«Nous aurons les éléments d’ici fin septembre. Je pense que ces licenciements vont cibler plutôt les pays où le groupe dispose d’un nombre très important d’hôtels. Par rapport à la santé d’Accor Gestion Maroc, je peux vous dire que l’année a été difficile, non seulement pour nous, mais pour le monde entier. Toutefois, Accor dispose d’une forte résilience et des fondements solides. Je tiens à rappeler que cette réorganisation n’a rien à voir avec le Covid-19, mais elle était déjà prévue avant l’apparition de cette pandémie», nous déclare notre source.

Concernant le programme de développement du groupe français au Maroc, il serait maintenu, à en croire notre interlocuteur, et des ouvertures seront annoncées prochainement, notamment deux Fairmont.

Le 05/08/2020                                                                                     

Source Web Par Maroc-Hebdo         

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Risma : Du bon cru malgré la crise

Risma : Du bon cru malgré la crise

Malgré une conjoncture touristique titubante, Risma semble avoir tiré son épingle du jeu en 2016, avec une embellie durant les premiers mois de 2017, avec la...