Rabat: Les projets prêts à entrer en service

Rabat: Les projets prêts à entrer en service

L’extension de la ligne 2 du tramway sur une longueur de 7 km

Le marché central, Souk Assalihine à Salé, terrains de foot, salles couvertes de sport…

Les travaux sont avancés pour la gare routière, l'hôpital régional et deux trémies

Plusieurs projets structurants sont quasi achevés au niveau de l’agglomération Rabat-Salé, mais leur mise en service a été retardée par la crise sanitaire. Répondant à l’évolution des besoins de la population dans différents secteurs, ils concernent principalement celui de la mobilité. Le plus important d'entre eux, mené par l’Agence du Bouregreg, reste le  développement du réseau du tramway au profit de la population des villes avoisinantes.

Avec sa conception architecturale innovante, la future gare routière va certainement constituer l’un des repères urbains phares de la capitale (Ph. Bziouat)

Dans le détail, les travaux de l’extension de la ligne 2 sur 7 km ont démarré fin 2017. Situé à Rabat, le premier tronçon, d’une longueur de 2,4 km, a été achevé l'été 2019. Il a permis de prolonger la ligne 2 du terminus actuel de l’hôpital Moulay Youssef (Akkari) vers une partie des quartiers denses de Yakoub Al Mansour.

Côté Salé, les travaux d’extension de la ligne 2, sur une longueur de 4,6 km, ont été bouclés début 2020, «ce qui a permis d’entamer les essais de circulation via des marches à blanc», apprend-on auprès d’une source proche du projet. Cette extension va permettre de réaliser un trafic additionnel estimé à plus de 40.000 voyageurs par jour.

Subsistent les projets en cours, mais néanmoins à un stade très avancé. Parmi eux, la construction de la nouvelle gare routière de la capitale supervisée par la société Rabat région aménagement. Le chantier est bien avancé avec une livraison envisagée au plus tard avant fin octobre prochain, confie une source proche du projet.

«Le coût initial prévu était de 140 millions de DH mais nous en sommes aujourd'hui à 200 millions de DH», souligne un élu de Rabat. «Toutefois, sa mise en service risque d'être retardée. En cause, le retard accusé dans la finalisation et l’adoption du cahier des charges de la gestion de cette structure qui devrait être confiée à une SDL», précise-t-il.

tremie-rabat-022

Pour fluidifier la circulation au niveau de la capitale, deux projets structurants ont été récemment lancés portant sur la construction de deux trémies, l’une à Bab Al Had au centre-ville (ci contre) et l’autre à l’entrée de la capitale en arrivant de l’autoroute Casablanca-Rabat. Ces deux chantiers sont marqués par une cadence remarquable, afin de finir dans les délais (Ph. Bziouat)   

D'autres projets sont également en cours dans d'autres domaines. En matière de social et économique de proximité, l’aménagement de «Souk Assalihine» de Tabriquet à Salé a été achevé il y a plus de trois mois, indique une source de la préfecture de Salé.

Ce projet comprend, entre autres, un complexe commercial (968 commerces) et un marché central (391 commerces), est-il rapporté. Le projet de la rénovation du marché central de la capitale est également terminé, ainsi que d'autres structures sportives (terrains de foot, salles couvertes de sport…) situées au niveau de l’arrondissement de Yakoub Al Mansour à Rabat.

Pour la partie programme Rabat ville lumière (2014-2018), la quasi majorité des projets prévus sont livrés ou en cours d’achèvement à l’exception de celui du marché de gros de la région. Le retard est imputé au changement, pour la 3e fois, du site qui va abriter ce complexe. Rappelons que sa construction était au départ prévue à Tamesna, puis par la suite à Bouknadel avant d'atterrir enfin dans la zone de Youssoufia à Rabat. Bonne nouvelle, les travaux de terrassement viennent d’être entamés.

Agdal fait peau neuve

A l’instar des autres arrondissements de Rabat, l’Agdal, ses quartiers et avenues ont fait l’objet d’une grande opération de rénovation. Entamés pendant le confinement, les travaux sont actuellement en phase de finition. Cette opération a permis l’élargissement des trottoirs et des avenues de l’arrondissement comme celle de Fal Ould Oumeir, considérée comme les «Champs-Élysées» de Rabat. Deux grandes giratoires ont également été mises en place en vue de faciliter la circulation au niveau de cette zone fortement fréquentée.

Le 11/08/2020

Source Web Par L’économiste

Les tags en relation

 

Les articles en relation