Ouverture progressive de la voie express Laâyoune-Dakhla

Ouverture progressive de la voie express Laâyoune-Dakhla

C’est désormais une réalité. Le projet titanesque visant à doter les provinces du Sud d’un axe routier aux normes internationales a été concrétisé. Selon le quotidien Al Akhbar, qui rapporte l’information dans son édition de ce mardi 18 août, les travaux des quatre tronçons de cet axe ont été achevés. Tous les travaux de ces tronçons ont porté sur le renforcement et l’élargissement de la route à 9 mètres et de la chaussée de 6 à 7m. Il s’agit du premier tronçon allant d’Oued Lkrae à la commune rurale Bir Anzarane, du deuxième tronçon allant de la commune rurale Bir Anzarane à la commune d’El Argoub et du troisième reliant la commune d’El Argoub au PK 40, en plus des travaux de la 4e section relative à la réalisation de la pénétrante de la ville de Dakhla.

D’après les sources du quotidien, le Conseil de la région de Dakhla a dédié une enveloppe budgétaire de 400 millions de dirhams à la réalisation de ce projet qui a nécessité un investissement global de 8.7 milliards de dirhams. Et de souligner que ce projet d’envergure, qui s’étend sur 1.055 km, constitue un levier structurant pour le développement économique et social des provinces du Sud du Royaume. Plus encore, ce projet va renforcer les liens économiques et commerciaux entre le Maroc et le reste du continent africain.

Le quotidien fait remarquer, toutefois, que les travaux concernant les tronçons relevant de la région de Guelmim-Oued Noun enregistrent un certain retard. Un retard causé par les dysfonctionnements ayant émaillé le Conseil de la région durant une année, avant que le pouvoir ne soit donné au wali pour superviser l’avancement du chantier qui n’en est qu’à 10% de sa réalisation, indique Al Akhbar. Cet axe s’étend sur une distance de 340 km entre Tiznit et Oued El Ouaer (province de Tan-Tan).  Le taux d’avancement du premier tronçon de cet axe, allant de Tiznit à Sidi Ifni (37 km) a atteint 41% et celui du deuxième tronçon, entre Sidi Bounaâmen et Andja (39 km), 10%. Pour les 3e et 4e tronçons, entre Andja et Guelmim (38,8 km) et entre Guelmim et Zrouila (22,6 km), le taux d’avancement est respectivement de 13% et 92%.

Le 17/08/2020

Source web par : le360

Les tags en relation

 

Les articles en relation