Rahou Belghazi n’est plus

Rahou Belghazi n’est plus

Qui, parmi les pionniers de l’hôtellerie marocaine, ne connaissait pas Rahou Belghazi, ce grand gaillard toujours affable, hospitalier dans les gênes et éminemment professionnel au quart de tour ? Emporté par l’impitoyable épidémie Corona aujourd’hui-même, on regrettera sa noblesse de cœur et sa chasteté de l’âme. De son vivant, il ne comptait que des amis, impossible de le voir en discorde gratuite avec n’importe qui excepté pour les justes causes et de droiture professionnelle.

Les longues années qu’il a passées dans l’hôtellerie, particulièrement avec Si Mohammd Benamour dont il s’est vu confier la direction générale du Berbère Palace depuis son ouverture, sont venues hélas à terme mais peut-être avant l’heure, au service du mythique bijou de l’hôtellerie du sud, apprécié et respecté, investi de la grande confiance de Si Benamour depuis qu’il eut rejoint le Groupe. Confiance largement méritée et prouvée par le défunt envers l’un des ténors de l’industrie touristique au Maroc dont il partageait les valeurs morales, la résilience, la ténacité et l’humilité. Pas étonnant qu’il demeura fidèle au Groupe auprès duquel il avait appris beaucoup.

De mémoire, il était infatigable et toujours aux aguets des bonnes œuvres, tant au niveau du Berbère Palace qu’au niveau du CPT Ouarzazate (Le 1er du Maroc) où il militait réellement depuis la constitution de celui-ci en 2004 jusqu’à la disparition tragique de Si Rahou à l’âge de 69 ans. Il faut avouer que, pour lui, l’associatif professionnel était des valeurs de responsabilité jusqu’au bout. On l’aura vu ainsi consolider les rangs des hôteliers de la destination dès la création de l’AIH, en bataillant pour que la destination rayonne toujours. Hommes d’affaires, jet-set, stars et personnalités en séjour dans l’établissement ne pouvaient s’interdire d’immortaliser les instants passés en posant à côté de lui, du haut de sa silhouette imposante.

Avec sa disparition prématurée, il aura marqué son passage dans la vie par son sens des valeurs humaines, son engagement à fond dans ce qu’il entreprend et le souvenir d’avoir vécu respecté et aimé.

Adieu Si Rahou. Que Dieu bénisse ton âme !

https://youtu.be/hc2zKPq185A

Le 22 août 2020

Source web par : premium travel news

Les tags en relation

 

Les articles en relation