Le moment est mal choisi de permuter les délégués du Tourisme

Le moment est mal choisi de permuter les délégués du Tourisme

A peine une lueur d’espoir a commencé à pointer à l’horizon, avec l’ouverture conditionnée des frontières et la reconduction de prise en charge des employés du tourisme affiliés à la cnss mais en arrêt partiel de travail, que surgissent des problèmes montés de toutes pièces comme si le tact de nuire est la règle en ces temps de crise, dont le ministère en paie malheureusement les frais à son insu, au lieu de le laisser vaquer au plus urgent.

En effet, des bruits circulent comme quoi ce seraient les défaillances fonctionnelles des délégations du Tourisme qui compliqueraient le bon exercice du ministère du Tourisme. Les prêcheurs de la bonne parole seraient des fonctionnaires du ministère, manouvrant pour une redistribution des cartes à travers des mutations de délégation à délégation. Or, le moment est mal choisi pour procéder, la plupart des délégués étant des pères de famille ayant déjà inscrit leurs enfants à l’école. Est-ce concevable, d’autant plus que Mme la ministre entre les mains plusieurs dossiers stratégiques prioritaires ? Pourquoi avoir choisi ce mois de septembre pour suggérer cette pseudo «remise en ordre» au lieu d’aborder le manque de moyens humains et financiers de ces mêmes délégations dont ils sont démunis pour s’acquitter de leurs missions comme il se doit ? Et encore, comment cela fait-il que le découpage administration territorial n’est pas encore appliqué, en fonctionnement, à toutes les délégations régionales du tourisme ?

Ce sont là les vrais problèmes et non pas un soi-disant mouvement de mutations qui risque de tout chambouler en cette période très délicate et empêtrer le ministère dans des casse-têtes dont elle n’a vraisemblablement pas besoin.

Si toutefois le mouvement de mutations s’avère capital pour le « bon fonctionnement » des délégations, pour quelle raison n’a-t-il pas été annoncé avant les vacances estivales ? Y aurait-il anguille sous roche ?

Nous espérons que cela reste au stade de la rumeur…

Le 8 Septembre 2020

Source web par : premium travel news

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Quel avenir pour les Agences de Voyage?

Quel avenir pour les Agences de Voyage?

Jeudi dernier, l’association des agences de voyages de Rabat a manifesté devant le Ministère du Tourisme contre le projet de loi 11-16, en phase ultime de v...

Rassurer les TO ? Pari difficile !

Rassurer les TO ? Pari difficile !

L’initiative du DG de l’ONMT d’aller expliquer au marché français la disponibilité du Maroc à accueillir les touristes français est, dans le fonds, c...

Il faut sauver le soldat… RAM !

Il faut sauver le soldat… RAM !

La RAM ne cesse de susciter la polémique et de devenir une arène où tous les commentaires, les plus fallacieux qui soient, à travers articles et post sur le...