Du retard pour la route express Tiznit-Dakhla

Du retard pour la route express Tiznit-Dakhla

Le ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara a appelé les parties prenantes à rattraper le retard observé dans la construction de la route express Tiznit-Dakhla. Retard dû à la pandémie du Covid-19.

Une rencontre avait réuni, lundi, le ministre et les parties prenantes. Lors de cette rencontre, M. Amara a insisté sur l’importance de rattraper le retard observé dans la construction de certains axes routiers. De même, le ministre a instruit les entreprises en charge des travaux à l’effet de construire un nombre de croisements importants entre la voie express et un nombre d’axes routiers.

D’un coût global d’environ 10 milliards de dirhams, ce méga projet a toutefois connu quelques avancées. Le taux d’avancement du premier tronçon reliant le sud de Tiznit à Sidi Bounaâmane sur 37 km est de 49%, celui reliant Sidi-Bounaâmane à Anga (province de Sidi-Ifni) sur une distance de 39 km est de l’ordre de 12% fin juillet. Les tronçons entre Andja et Guelmim (38,8 km) et entre Guelmim et Zrouila (22,6 km) ont enregistré des taux d’avancement respectifs de 13% et 92%.

La construction de la route Tiznit-Dakhla entre dans le cadre du nouveau modèle de développement des provinces du Sud du royaume. Le roi Mohammed VI avait lancé ce nouveau modèle à Laâyoune en novembre 2015. La réalisation de cette voie express de plus de 1 000 km permettra de renforcer de manière constante les liens économiques et commerciaux entre le Maroc et sa profondeur africaine et d’améliorer les indices de sécurité routière nationaux.

Le 21/09/2020                    

Source Web Par Bladi

Les tags en relation

 

Les articles en relation