L’inauguration du musée d'Azilal consacré aux dinosaures reportée à 2021

L’inauguration du musée d'Azilal consacré aux dinosaures reportée à 2021

Douze ans après le lancement de sa construction par le Roi Mohammed VI, le musée des sciences de la terre situé à Azilal devrait ouvrir ses portes dès que la situation sanitaire du pays le permettra. Situé dans une région avec un parc naturel riche en fossiles, le bâtiment de 1.700 m2 qui exposera de nombreux dinosaures deviendra un lieu de rendez-vous des scientifiques et du tourisme.

Si au départ, les collections de dinosaures étaient abritées au siège du ministère de l’Energie et des Mines à Rabat, un accord scellé en 2005 avec le conseil régional de Beni Mellal-Khénifra et l'Association pour la protection du patrimoine géologique du Maroc a décidé de les déménager dans un nouveau musée dans la ville d'Azilal en plein cœur du Géoparc de M’Goun qui devrait être accessible au public en 2021.

Un musée consacré aux richesses naturelles de la région

D’une superficie de 1.720 mètres carrés, le musée du Géoparc de M'Goun offrira un aperçu de l'histoire géologique du Moyen-Haut Atlas, ainsi que de ses ressources naturelles et des caractéristiques archéologiques, architecturales et ethniques de la zone sur laquelle il s'étend.

Ainsi, son rez-de-chaussée comprendra des bureaux administratifs, des salles de jeux interactifs, une salle de cinéma, une boutique de cadeaux, une cafétéria et une salle d’exposition permanente réservée aux sciences de la terre où trônera la copie d’un dinosaure de la famille Atlasaurus.

Le sous-sol, quant à lui, sera composé d'un espace dédié aux expositions temporaires, une salle de conférences, un hall de stockage des réserves, un laboratoire et des chambres d’étudiants.

Des dinosaures marocains à l’honneur

Dès qu’il sera ouvert au public, le visiteur entrera par un couloir en forme de tunnel qui l'amènera à une galerie circulaire, entourant un foyer dans lequel est exposé le grand squelette de dinosaure «Atlas Giant Zoris».

Pour rappel, la structure complète de ce grand dinosaure, qui vivait il y a 165 millions d'années au Maroc, a été découverte en 1979 par le géologue suisse Michel Moparron dans la région d'Azilal.

Le nom de ce dinosaure est une référence pour la communauté scientifique internationale, qui travaille à comparer les dinosaures de cette époque avec cette espèce découverte dans notre pays.

A ce propos, un parc de copies de dinosaures a été achevé pour en installer un certain nombre, à l’intérieur et à l’extérieur, dans l’espace des collections permanentes et temporaires du musée.

10 ans pour mettre en place une scénographie cohérente

Malgré l’achèvement en 2010 de ses travaux de construction, entamés en 2008, le musée est enfin entré en phase de finalisation de sa conception scénographique qui aura demandé une décennie.

Un retard qui s’expliquerait par la mise en place d’une politique cohérente avec l'Initiative nationale pour le développement humain, visant à développer les régions montagneuses du pays, en encourageant le géo-tourisme, le tourisme économique et scientifique et enfin la création d'emplois.

Si le ministère de l’Energie et des Mines n’a pas souhaité communiquer sur l’état d’avancement du musée, une source fiable nous a cependant révélé que le bâtiment muséal était désormais terminé à 90% et que l’inauguration prévue en 2020 avait été reportée à cause de la crise sanitaire.

Le 23/09/2020

Source Web Par Médias 24

Les tags en relation

 

Les articles en relation