Cette semaine, des Chantiers navals de La Ciotat est sorti le tout premier yacht à l'hydrogène. "Une première mondiale",

Cette semaine, des Chantiers navals de La Ciotat est sorti le tout premier yacht à l'hydrogène.

La Ciotat : le tout premier bateau à hydrogène sort des Chantiers

C'est une première mondiale. Chloé Zaied de la société Hynova a pensé un bateau à forte valeur environnementale. La pile à combustible permet de réduire sur les bateaux les émissions de CO2.

La trentaine dynamique, Chloé Zaied, Aubagnaise, a réalisé son rêve. Cette semaine, des Chantiers navals de La Ciotat est sorti le tout premier yacht à l'hydrogène. "Une première mondiale", sourit-elle. "J'ai bifurqué. J'ai mis en pause mon métier de capitaine pour créer ce que je pense être une solution pour moins d'impacts sur l'environnement." Pour cela, la jeune femme a fait de nombreuses recherches, avant d'avoir la révélation. Ce projet de "bateau propre" a été entièrement pensé et conceptualisé dans le Sud de la France. Tout naturellement, et parce que cela permet un délai plus court, il a été construit aux Chantiers. Pour la première fois de l'histoire du yachting, un yacht avec moteur électrique alimenté par une pile à combustible utilisant de l'hydrogène vient d'être conçu. Grâce à une intégration poussée de la solution hydrogène, ce day boat, au-delà d'être parfaitement silencieux, ne rejette que de l'eau et aucun CO2.

Produit haut de gamme

Hynova Yachts, la société porteuse de ce projet a apporté un effort particulier à la conception et au design du bateau, ce qui fait du bateau, un produit haut de gamme. "Très tôt dans le design du bateau et l'étude de ses caractéristiques hydrodynamiques, nous avons souhaité collaborer avec le Lab Syroco, une entreprise marseillaise, pour bénéficier de l'expertise de ses ingénieurs et de sa plateforme de simulation numérique unique", poursuit-elle. Grâce à cette approche "de co-innovation, nous avons identifié l'opportunité d'intégrer un nouveau plan porteur à notre coque, pour accroître à la fois l'efficacité énergétique et le confort de navigation."

Pour ce qui est de la construction, la confidentialité sera la règle. "Nous sommes très en avance sur tout ce qui se fait", assure la navigatrice, "c'est la preuve que l'on peut encore faire de gros efforts." Le début de la production a été acté en février 2020, "avec un petit effet Covid, pour les délais d'approvisionnement." Suite au prototype Hynova 40 The new era, les matériaux envisagés pour les nouveaux modèles sont eux aussi le moins impactants possible sur l'environnement. Les matériaux de construction seront dans la mesure du possible bio-sourcés et le prototype ainsi que tous les tenders à venir seront construits en France. La société Hynova a reçu le prix Coup de coeur du jury lors du Monaco solar et energy boat challenge 2020. Le bateau est actuellement en terre monégasque, au très prestigieux yacht-club.

Pourquoi l'hydrogène ?

Il représente 75 % en masse de l'univers. L'hydrogène est aussi l'élément le plus simple et le plus présent sur Terre, il y en a partout autour de nous et même en nous, en effet, il est l'un des deux éléments indispensables pour obtenir de l'eau (H2O). Deux atomes d'hydrogène, nommé dihydrogène, (H2) et un atome d'oxygène (O) combinés donnent la molécule H2O, c'est-à-dire de l'eau, et l'homme est constitué à 60 % d'eau. L'hydrogène constitue 9,5% du corps humain. Ce qui représente environ 7,8 kg chez un homme de 80 kg.

Il est partout, ne pollue pas, il est inépuisable.

Le ravitaillement

Pour ce qui est de notre territoire, de la Côte Bleue à la Côte d'Azur, il existera très prochainement une station d'avitaillement en hydrogène de type 350 bars de pression sur le port de Toulon. Une autre se trouve au Castellet, elle peut livrer des bonbonnes d'hydrogène sur tout le territoire. Une station de production d'hydrogène vert est en construction à Signes dans le Var. Quelques minutes suffisent pour faire le plein. La fréquence de ravitaillement dépend de la vitesse, des courants, etc. À titre informatif, le démonstrateur Hynova peut naviguer 5 heures à 10 noeuds et plus de 2 h 15 à 22 noeuds avant de devoir s'arrêter pour recharger les batteries grâce à l'hydrogène restant et repartir pour la même distance deux fois de plus.

 Le 24/09/2020

Source Web Par La Provence

Les tags en relation

 

Les articles en relation