#MAROC_PROMOTION_ONMT :Que doit-on attendre de la promo de Black Diamond ?

#MAROC_PROMOTION_ONMT :Que doit-on attendre de la promo de Black Diamond ?

L’ONMT n’a pas attendu trop longtemps pour joindre l’acte à la parole pour battre campagne auprès des marchés émetteurs. Pour l’instant et en vue de reconquérir le marché anglais, son choix s’est porté sur Black Diamond, agence anglaise de bon aloi spécialisée en relations publiques. Dans un premier temps, l’agence mandatée entend mettre en place un programme d’éductours, en invitant au Maroc des médias et des influenceurs très suivis, selon l’argumentaire présenté par Black Diamond, ainsi que l’organisation d’un certain nombre d’événements pour les journalistes et décideurs, croit-on savoir.

Le cœur de cible serait le tourisme durable, donne très privilégiée en ce moment suite à la crise sanitaire où le tout écolo rafle toutes les mises et appels à intérêt touristique. Dans le pipe, également, la promotion du tourisme gastronomique dont le Maroc, aux yeux de l’agence, compte une cuisine de classe mondiale. Autres chantiers à investir par Black Diamond seraient « l’accessibilité au désert, la randonnée en montagne et le golf. L’accent sera également mis sur des destinations moins connues, comme les villes de Tanger, Rabat et Fès, ainsi que la station balnéaire de Dakhla, pour favoriser la dispersion ».

Rien que cela. L’argument « régional » de l’agence pour le choix des destinations à promouvoir ne tient pas tellement la route. Car la pandémie n’a favorisé aucune destination pour porter le choix sur les « destinations moins connues », du moment que Corona a aplati toutes les villes touristiques marocaines et remis les compteurs à zéro dans la tête des voyageurs. S’il faut promouvoir, il faut promouvoir toute le Maroc, du moins les destinations à forte attractivité et à capacité d’accueil intéressante, infrastructure de transport viable, etc.

Beaucoup s’interrogent, en effet, pourquoi ne figure pas dans le pack la promotion de Marrakech ou de Marrakech, par exemple, qui demeurent incontournables dans la vente des voyages. Mieux : à qui revient cette décision discriminatoire ? Qui l’a prise ? La dite décision a-t-elle été partagée d’abord avec les acteurs du tourisme marocain et anglais ? Quel en est le budget ? Les objectifs ? La durée du contrat ?

Des points qui devraient normalement être traités dans la transparence qui plus est, en temps de crise où tout doit être révélé.

Le 29/09/2020

Source Web Par Premiumtravelnews

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Le MDD a tenu ses promesses.

Le MDD a tenu ses promesses.

Ils sont venus, ils étaient presque tous là : le Président de Région Marrakech Safi, le Directeur de la DRDQ au Ministère du Tourisme, le Directeur Marketi...