TSGJB BANNER

#MAROC_TOURISME_INTERROGATIONS: Entre rêve et réalité, il y a volonté

#MAROC_TOURISME_INTERROGATIONS: Entre rêve et réalité, il y a volonté

Il semble que les professionnels sont de plus en plus moins réceptifs aux discours touristiques, particulièrement ceux émanant de responsables publics relativement souvent ceux de professionnels associatifs privés. Intermittents par médias interposés, la plupart puisent dans le répétitifs et certains ne font que tourner autour du pot. Résultat : ils ne sont plus entendus ou lus car ne font que remâcher ce que chacun sait et redoute. Donc peu convaincants, si ce n’est par pure forme.

La dernière sortie médiatique en fanfare de Mme la ministre du Tourisme, du DG de l’ONMT et du Président de la RAM ne comportait rien de nouveau que chacun ne sait déjà. Les déclarations faites sont plutôt des constats alors que les professionnels attendent des solutions pour sortir le secteur du coma, sinon l’attaque cardiaque.

Déjà quand la CNT avait signé le Contrat Programme 20-22, les experts redoutent que la signature s’avère particulièrement difficile pour les entreprises en crise financière très grave et très sérieusement menaçante.

La crise de confiance a vite fait de s’installer, s’ajoutant à la crise du secteur dont on ne voit pas encore le bout. Pourquoi ? Serait-ce de l’incompétence ou des mains liées pour pouvoir prendre les décisions devant l’urgence ? Le tissu associatif est-il toujours en mal de lobbying malgré des intérêts communs à la dérive ?

Oui, le démembrement et la fragilité du tissu associatif, face à la conjoncture difficile, est une réalité que l’on ne peut plus nier. Exemples : Le lobbying de la Flascam donne des signes d’essoufflement chronique menaçant sa crédibilité pour ne pas dire sa longévité. Comme les restaurants touristiques toujours sans fédération officielle juridiquement en règle depuis plus de 5 ans, itou la fédération des guides touristiques qui se cherche toujours,  etc. En somme, toutes donnent des signes de faiblesse ou en perte de vitesse sans parler des absents comme l’Anit. Pot aux roses : Combien de collaborateurs managers experts Bac + 5 permanents existent dans toutes les fédérations nationales et régionales ? Une dizaine? Une vingtaine?

Il est peut-être temps de repenser l’écosystème professionnel associatif de fond en comble, pour plus d’efficacité et de représentativité sans un trop-plein d’associations avec des résultats en-deçà des aspirations. Rêvons d’une FNIH qui réunirait, à côté des structures d’hébergement classées, les restaurateurs et traiteurs, une FNAVM qui réunirait à la fois agents de voyages, transporteurs intervenant dans le tourisme (y compris les taxis), activités MICE, traducteurs, etc. Ce n’est pas très compliqué. Toutes seraient membres de la CNT dont les filiales seraient les CRT régionaux pour éviter toute tracasserie statutaire pour aller plus vite. Mais ce n’est qu’un rêve. Passons !

Quid des financements accordés, quels résultats des financements accordés à la Cnt et à la Fnih par l’Etat dans le cadre des Contrat progrès.

Si le privé a investi et prend ses responsabilités et risques à titre individuel, cela ne se voit pas tellement à titre collectif.

Quand au secteur Public qui recevrait 800 millions dirhams hors salaires, dont 300 millions pour l’Onmt, 250 millions dirhams pour la Smit, les résultats sont loin des opportunités et objectifs des visions 2010 et 2020.

Arrêtons de spéculer sur l’avenir n’importe comment. Il faudrait reconstruire le futur avec plutôt les véritables entrepreneurs, les experts , les RH dans une nouvelle stratégie et dynamique responsable. Est-ce encore possible? Tellement de révolutions de gouvernance à entreprendre que la surdité ambiante exaspère et se désengage de toute volonté de faire partager un semblant de renouveau crédible dans la responsabilité et la rigueur.

Le 06/10/2020                         

Source Web Par Premiumtravelnews

Les tags en relation

 

Les articles en relation

ONMT: les détails du plan de relance

ONMT: les détails du plan de relance

L’Office national marocain du Tourisme (ONMT) va dévoiler le Plan de relance et de promotion de la destination Maroc, ainsi que le nouveau dispositif marketi...