TSGJB BANNER

#MAROC_AERIEN_RAM :Royal Air Maroc nouveau coup dur pour les employés

#MAROC_AERIEN_RAM :Royal Air Maroc  nouveau coup dur pour les employés

Le personnel de Royal Air Maroc (RAM) n’est pas à l’abri d’une seconde vague de licenciements, Abdelhamid Addou, PDG de RAM a confirmé l’information, considérée entre-temps comme une rumeur.

Royal Air Maroc veut encore tailler dans son effectif. Il s’agit d’une décision que pourrait prendre la direction de la compagnie aérienne dans les tout prochains mois.

Le personnel de Royal Air Maroc (RAM) n’est pas à l’abri d’une seconde vague de licenciements, rapporte L’Economiste. Abdelhamid Addou, PDG de RAM a confirmé l’information, considérée entre-temps comme une rumeur.

Toutefois, il a posé des conditions : "Tout est possible ! En tout cas, il n’y aura pas de seconde vague sur le court terme, du moins pas pour les quatre à huit prochaines semaines. Mais une chose est sûre, si nous levons la dette, il y aura un regain d’optimisme, surtout si l’activité reprend. En fonction de l’évolution de la courbe de reprise de l’activité, nous saurons si l’optimisme sera de retour ou non", a-t-il annoncé.

Dans le cadre du licenciement pour des motifs économiques décidé par la compagnie aérienne nationale, la compagnie aérienne s’est séparée d’une bonne partie de son personnel dont une soixantaine de pilotes afin de faire face à la crise engendrée par le coronavirus.

Le 07/10/2020                      

Source Web Par Bladi

Les tags en relation

 

Les articles en relation

#MAROC_TOURISME_TOURNEE_RELANCE_ONMT:

#MAROC_TOURISME_TOURNEE_RELANCE_ONMT:

En 2 semaines, les équipes de l’Office National Marocain du Tourisme se sont rendues dans 6 régions du Royaume. Ce qui correspond à la moitié de la tourn...

Royal Air Maroc au bord du gouffre

Royal Air Maroc au bord du gouffre

Royal Air Maroc (RAM) et d’autres compagnies aériennes de l’Afrique et du Moyen-Orient sont au bord du gouffre en raison de l’inaction des gouvernements ...

RAM : Une chaise contre un fauteuil

RAM : Une chaise contre un fauteuil

Le bras-de-fer opposant la  RAM à ses pilotes de ligne, se chiffrant à 20 millions de DH de pertes par jour, est autrement réglementaire. En sous-effectif e...