#Maroc_Financement_extérieur: L’enveloppe en hausse de 300%

#Maroc_Financement_extérieur: L’enveloppe en hausse de 300%

Le montant des opérations de financement extérieur a explosé en 2019 comparé à l’année précédente, souligne le rapport de la Direction du budget. L’enveloppe totale mobilisée dans le cadre ces opérations (prêts et dons y compris un don hors budget de 954 millions DH) a atteint 16,31 milliards de DH en 2019, enregistrant une progression de 300%.

« Cette hausse s'explique par la signature de nouveaux accords de financement, notamment avec la Banque Mondiale au titre du nouveau Cadre de partenariat stratégique (CPS), l'UE, l'Agence Française pour le Développement (AFD) pour le financement de programmes de réforme et de projets d’investissement dans le secteur agricole et enfin le Fonds arabe de développement économique et social (FADES) pour des projets d’infrastructures », précise-t-on.

Au niveau des dons, quelque 4 milliards de DH ont été mobilisés en 2019, soit une hausse de 150% par rapport à 2018. Toutefois, en valeur relative, les dons reculent par rapport aux prêts, ces derniers ayant représenté 75% des engagements en 2019. Cette situation s'explique essentiellement par la clôture du don accordé, en 2012, au Maroc par les pays du Conseil de Coopération du Golfe (CCG).

A noter que le financement multilatéral qui a constitué près de 71% du financement global en 2019. Ce type de financement vient appuyer les différents programmes de réformes dans le Royaume.

Le 09/10/2020             

Source Web Par L’économiste

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Des bases solides pour plus d’impact

Des bases solides pour plus d’impact

En dépit de perspectives de croissance vigoureuse à court terme, il sera difficile pour les pays en développement de maintenir leur rythme de progression et ...

L’unité arabe existe-t-elle encore?

L’unité arabe existe-t-elle encore?

Historiquement, la tâche consistant à promouvoir le multilatéralisme au Moyen-Orient a longtemps incombé à deux institutions: d’une part la Ligue des Eta...