#MAROC_TOURISME_Région_Agadir : enfin une bonne nouvelle pour les TPME

#MAROC_TOURISME_Région_Agadir : enfin une bonne nouvelle pour les TPME

Améliorer la compétitivité de l’offre touristique, tel est l’objectif d’un nouveau mécanisme de financement baptisé «Inmaa Siyaha». Celui-ci sera axé sur l’accompagnement des PME et TPE touristiques.

Ce nouveau mécanisme de financement et d’accompagnement sera lancé, dans un premier temps, dans la région Souss-Massa avant d’être généralisé à l’ensemble du territoire national. Dans cette région pilote, et à l’instar du mécanisme de subvention dédié à la rénovation et à la mise à niveau des établissements hôteliers de Souss-Massa, c’est la société de développement régional (SDR) Tourisme qui sera mandatée pour la mise en œuvre de ce dispositif. Ce dernier est doté de 250 MDH pour la période 2020-2024, selon les détails de la convention y relative. Dans le détail, ce montant sera mobilisé à parts égales entre le ministère du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale et le Conseil régional Souss-Massa. La décision n°13 ayant été prise lors du conseil d’administration de la SDR tenu le 5 juin dernier, ce mécanisme figure dans son plan d’action au titre de l’année 2020. Parmi les activités éligibles, figurent l’hôtellerie, la restauration, l’animation et d’autres activités à caractère touristique.

Conditions d’éligibilité

Objectif, apporter un soutien aux entreprises touristiques des secteurs précités sur le plan de la commercialisation, la communication, la digitalisation, l’accueil, l’expérience et la gestion des ressources humaines, en plus des modalités liées à l’hygiène et à la protection du consommateur. Cet appui peut représenter jusqu’à 90% du coût global du programme, à condition que les entreprises soient en situation régulière, en termes de classement et d’autorisation. Concernant les autres conditions d’éligibilité, les entreprises doivent être en exploitation de manière continue ou discontinue depuis au moins un an, avec la présentation d’un programme de développement. En revanche, les PME et TPE faisant l’objet d’une procédure de redressement ou de liquidation judiciaire sont exclues. En attendant l’activation de ce mécanisme, la convention y afférente devrait permettre la réalisation d’une étude autour du lancement de ce produit, la fixation des conditions d’éligibilité et la définition des modalités de mise en œuvre.

Pérennisation après le test bêta

Sur ce dernier point, la SDR prendra un partenaire technique qui déterminera le contenu du projet et les détails, outre les partenaires, les catégories ciblées et le modèle économique et opérationnel. S’agissant de la seconde phase, la SDR pérennisera ce mécanisme après Bêta Test à travers le renforcement de celui-ci. Par ailleurs, la SDR a déjà lancé l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) à destination des établissements touristiques souhaitant bénéficier du programme dédié à la rénovation et à la mise à niveau des unités touristiques. Ce programme prévoit l’octroi d’une subvention financière équivalant à 30% du coût total de la rénovation de l’établissement, plafonnée à 10 MDH, et un accompagnement technique personnalisé. Quant aux critères et procédures de sélection des candidats, ceux-ci ont été détaillés dans le manuel des procédures.

120 MDH pour le mécanisme de rénovation

Ce mécanisme a été doté d’une enveloppe budgétaire de 120 MDH pour la période 2020-2022. La contribution du ministère du Tourisme et du transport aérien a été fixée à 60 MDH. En ce qui concerne la quote-part du Conseil régional Souss-Massa, elle est de l’ordre de 40 MDH. Le reste est mobilisé par le conseil communal. S’agissant de l’utilisation des fonds, 85% du montant seront dédiés au versement des subventions aux bénéficiaires, tandis que 10% seront consacrés à l’accompagnement technique des bénéficiaires et à la réalisation des études et prestations. Les 5% restants seront, quant à eux, dédiés à la SDR Tourisme comme frais de gestion du mécanisme hors TVA. Concernant l’appui et les modalités de financement, ils englobent trois composantes, à savoir l’accompagnement technique des candidats, le versement de subventions et la réalisation de l’ensemble des études et prestations nécessaires à la concrétisation du projet. 

 Le 26/10/2020                         

Source Web Par Les Eco

Les tags en relation

 

Les articles en relation