Politique européenne de voisinage Le Parlement européen salue l’engagement du Maroc &

Politique européenne de voisinage  Le Parlement européen salue l’engagement du Maroc &

Le Parlement européen a salué, mercredi, les avancées du Maroc et son engagement en faveur de la poursuite des réformes, ainsi que sa volonté à intensifier ses relations avec l'Union européenne dans le cadre du statut avancé.

Le Parlement européen a souligné dans sa résolution le rôle joué par le CNDH dans la promotion des droits de l'Homme.

Dans une résolution adoptée en plénière à Strasbourg sur la politique européenne de voisinage et la position du Parlement européen sur les rapports de suivi 2012, le Parlement européen a également salué la volonté du Royaume d'intensifier ses relations avec l'Union européenne et de tirer pleinement parti du statut avancé de son partenariat, affirmant que l'application de la Constitution, la réforme du système judiciaire et le renforcement des capacités des institutions démocratiques et le soutien à la société civile, y compris au niveau local, la contribution au développement humain du peuple marocain, ainsi que la négociation d'un ALE approfondi et complet qui soit ambitieux, équilibré et mutuellement bénéfique, devraient être l'objectif premier de l'appui apporté par l'Union au Maroc.

Dans cette résolution, le Parlement a souligné que la mise en œuvre des réformes politiques, et notamment du processus de régionalisation avancée, dans le respect des particularités culturelles, économiques et sociales, devrait contribuer au développement du Maroc et permettre de consolider les processus démocratiques au niveau local.

La résolution prend note également du travail effectué par le Conseil national des droits de l'Homme, en appelant de ses vœux le renforcement des antennes régionales par des moyens humains et financiers à même de lui permettre d'exercer et de développer ses missions.

Concernant le dossier du Sahara, la résolution encourage tous les acteurs impliqués dans le conflit à œuvrer en vue de parvenir à une solution politique pacifique, durable et acceptable par toutes les parties conformément aux résolutions des Nations unies.

Rappelant que ce conflit constitue un obstacle majeur à l'intégration de la région, la résolution demande à l'Algérie et au Maroc de créer un partenariat actif capable de relever les défis régionaux, notamment pour ce qui est du conflit du Sahara. Le Parlement a estimé, en outre, qu'il faut de toute urgence favoriser les projets de développement socio-économique durable et bénéfique pour tous et les projets d'intégration au Maghreb, afin de faciliter la circulation des biens, des services, des capitaux et des personnes, en se félicitant, dans ce contexte, de l'adoption de la communication conjointe publiée en décembre 2012 par la haute représentante et la Commission européenne, qui présente des propositions pour soutenir les cinq pays du Maghreb dans leurs efforts en faveur d'une coopération plus étroite et d'une intégration régionale accrue.

Les eurodéputés qui, à travers cette résolution, ont apporté une réponse sereine sur la réalité des avancées du Maroc et ses acquis institutionnels, concrets et attestés, ont été unanimes à rejeter de vaines tentatives qui visaient fallacieusement le Royaume, infligeant, encore une fois, un cuisant échec aux manœuvres inlassables des adversaires du Royaume. 

Publié le : 25 Octobre 2013 –

SOURCE WEB Par MAP Le Matin

Tags : résolution adoptée en plénière à Strasbourg- Parlement européen- volonté du Royaume d'intensifier ses relations avec l'Union européenne et de tirer pleinement parti du statut avancé de son partenariat- processus de régionalisation avancée- travail effectué par le Conseil national des droits de l'Homme- dossier du Sahara- conflit du Sahara- favoriser les projets de développement socio-économique durable et bénéfique pour tous et les projets d'intégration au Maghreb- propositions pour soutenir les cinq pays du Maghreb dans leurs efforts en faveur d'une coopération plus étroite et d'une intégration régionale accrue-