#MAROC_PATRIMOINE_CELESTE_AU_DESERT:

#MAROC_PATRIMOINE_CELESTE_AU_DESERT:

Après des semaines de confinement à la maison, nous avons pensé que vous auriez envie de grands espaces et d’évasion. Par chance, pour nous ressourcer, nous avons de magnifiques déserts à seulement quelques heures de route, dans le grand Sud marocain. Aujourd’hui, nous vous emmenons dans la quiétude infinie d’Erfoud, admirer de nouveaux mystères du Sud découverts par Simone Benhassi, notre consultante en tourisme.

Situées dans la plaine de Marha, près de Jorf, entre Goulmima et Erfoud, trois œuvres d’art monumentales se dressent ici au milieu de nulle part, sur l’étendue plane et sablonneuse du paysage. Insolites, ces créations sont le fruit de l’imagination de l’Architecte-artiste allemand, Hannsjörg Voth, qui a trouvé là le cadre idéal pour concrétiser ses rêves.

Forts de leur savoir-faire en constructions traditionnelles, les artisans de la région se sont joints à Hannsjörg Voth pour réaliser des œuvres artistiques inspirées de la culture locale

Né en 1940 à Bad Harzburg en Allemagne, Hannsjörg Voth a suivi une première formation de charpentier avant de se tourner vers l’école des Beaux-arts de Brême. Considéré comme un artiste majeur d’art conceptuel et de Land Art, ce dernier, tombé sous le charme de la région du Tafilalet, y a séjourné tous les hivers pendant plus de 20 ans, mettant à profit ce temps de grâce au cœur du désert pour réaliser trois gigantesques sculptures, mêlant les techniques d’architecture régionales à ses inspirations cosmiques. Amoureux des vastes paysages d’Erfoud et de la culture locale, Hannsjörg Voth a mis un point d’orgue à travailler main dans la main avec les habitants de la région, et plus particulièrement les artisans qui se sont joints à lui pour partager leur savoir-faire en constructions traditionnelles. Ce patrimoine exceptionnel, considéré comme une des œuvres les plus remarquables de l’humanité, leur sera, par ailleurs, légué. Aujourd’hui âgé de 80 ans, Hannsjörg Voth vit à Munich, en Allemagne, après avoir réalisé de nombreux projets et gagné de prestigieux prix.

ENTRE TERRE ET CIEL                            

Avez-vous déjà ressenti, dans le désert, cette perte de repères, d’orientation… Dans le désert, plus que partout ailleurs, nous percevons l’immensité de l’espace et la beauté de l’univers, nous avons la sensation de faire partie d’un tout, du cosmos, de ses constantes mathématiques, de sa relation au temps… C’est en unissant ses perspectives d’architecte à sa sensibilité d’artiste que Hannsjörg Voth a élevé ses sculptures géantes au milieu d’horizons où les distances et le silence, seulement traversé par le vent, donnent à ces œuvres toute leur solennité. Nombre d’Or, constellations d’étoiles, dimensions sidérales, le point commun de ces trois réalisations est géométrique, mais aussi esthétique. Hannsjörg Voth n’a pas seulement créé un pont entre la terre et le ciel, il a su saisir la pureté des lignes architecturales ancestrales pour en faire une œuvre extrêmement moderne, quasi futuriste. La notion de temps est aussi un paramètre commun aux trois sites puisque ce sont des objets éphémères, appelés tôt ou tard à se désagréger et à disparaître…

Source web Par : agadirpremiere

Les tags en relation

 

Les articles en relation

AGUERD, UN COIN DE NATURE PARADISIAQUE

AGUERD, UN COIN DE NATURE PARADISIAQUE

SE RESSOURCER PRÈS D’AGADIR Si vous aimez la nature, le calme et les randonnées, vivez un dépaysement total à seulement 35km au nord d’Agadir. Dans u...