TSGJB BANNER

#MAROC_TOURISME_BESOINS_DE_REACTIONS_DANS_L_URGENCE: Pour une prise de conscience dans l’Urgence

#MAROC_TOURISME_BESOINS_DE_REACTIONS_DANS_L_URGENCE: Pour une prise de conscience dans l’Urgence

Le Tourisme de masse est mis en question par le nombre, mais aussi par des lieux non aménagés !Les Grosses entreprises internationales déclarent leur désintérêt pour le Tourisme d’Affaires !Les Nouvelles Technologies qui tirent  pleinement profit des problématiques des réductions de la mobilité au national comme à l’international !A force de regarder derrière pour ce qui se fait, et donc jusqu’à présent considéré comme ce qui doit se faire, ce qui est réclamé, donc auquel on s’est évertué de répondre. Il semblerait que le tourisme au Maroc ait vendu son âme, les atouts majeurs de sa durabilité définie par l’authentique, l’identité millénaire qui la caractérise et qui seule, peut lui être reconnue dans les concurrences effrénées qui se préparent pour la Post Pandémie ! Y a t-il remise en cause ? Y a-t-il des réflexions ? Ya t-il projection ? Je confirme que nous sommes peu à avoir donné l’alerte depuis un certain nombre d’années, et disons le tout net, si respectés, mis de côté pour le « On verra plus tard !!! »Étonnant de voir qu’il faut encore et toujours attendre les feux verts extérieurs (Pour exemple les articles de presse internationaux) pour réaliser ce qui doit être fait, ce qui devrait être pris au sérieux, c’est à dire « avaler les couleuvres » ! Des manquements incontestables à la responsabilité, aux idées de création, à l’innovation, aux remises en cause ! La phobie et croyance du copier coller !Le tourisme marocain souffre d’un manquement de l’inter-culturel professionnel, administratif, politique et cela entre l’urbain et le rural, qui fait qu’il subsiste dans la pensée unique, qu’il est ainsi mis et rejeté constamment dans sa propre fragilité car non fondé! Il s’est ainsi attaché à faire perpétuer des outils dans un manquement flagrant de stratégie et de gouvernance, en oubliant ses propres obligations vis-à-vis de son propre tourisme Interne, de sa valeur ajoutée pour la population, en négligeant les grands axes des nouvelles formes de développement, des prévisions et  nouvelles orientations de la régionalisation !Jusqu’à présent, cela pouvait marcher par le fait que toutes crises participaient à aider les plus imposants, donc résistants, à avaler les plus faibles, ainsi va le commerce, mais tout un chacun sait dans son fond intérieur que cela ne pouvait pas durer. Un simple virus peut rappeler à l’ordre en démontrant cette simple réalité qui fait que seule l’union fait la force d’une industrie, comme de toute chose, mais aussi rappelle d’une part que: »Qui n’avance pas recule » et que, d’autre part, à l’attention de ceux qui sont investis de la décision, selon le proverbe Africain:  » Tout ce qui peut être fait pour moi, sans moi, ne peut être fait que contre moi » Il est grand temps de se reprendre et de réagir à trente jours de cette fin d’année pour concevoir que demain ne sera plus jamais comme avant !Des outils existent, et pour perdurer sachons réagir !

Patrick Simon Commission Durabilité

Le  03 décembre 2020

Source web Par : premium travel news

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Fès : Manifestation

Fès : Manifestation "contre la crise"

Brassards rouges et verts sur les bras et slogans hostiles aux responsables de la ville de Fès. Quarante personnes environ ont manifesté, hier 29 novembre, à...

Vivas sur les toits !

Vivas sur les toits !

Notre article « Reed Exhibitions: ombre salonique ? » ne cesse d’alimenter la polémique sur l’organisation, par le spécialiste parisien, d’un salon ma...