TSGJB BANNER

#MAROC_DAKHLA_INVESTISSEMENTS_AMERICAINS: Etats-Unis : projets d’investissement à hauteur de 3 milliards de dollars au Sahara marocain

#MAROC_DAKHLA_INVESTISSEMENTS_AMERICAINS: Etats-Unis : projets d’investissement à hauteur de 3 milliards de dollars au Sahara marocain

On s’attend à ce que les États-Unis ouvrent dans les prochains jours un consulat dans la ville de Dakhla afin de soutenir et d’encourager les projets d’investissement et de développement menés par le Royaume du Maroc au profit de la population sahraouie. Et l’ambassadeur américain au Maroc, David Fisher, a annoncé que la semaine prochaine, une série de décisions seront annoncées pour renforcer le partenariat stratégique existant entre les États-Unis d’Amérique et le Royaume du Maroc 

Les Etats-Unis s’apprêtent à annoncer un paquet de projets d’investissement dans les provinces du sud d’une valeur de plusieurs milliards de dollars, suite à la décision historique du président américain de reconnaître la pleine souveraineté du Maroc sur son Sahara.

On s’attend à ce que les États-Unis ouvrent dans les prochains jours un consulat dans la ville de Dakhla afin de soutenir et d’encourager les projets d’investissement et de développement menés par le Royaume du Maroc au profit de la population sahraouie. Et l’ambassadeur américain au Maroc, David Fisher, a annoncé que la semaine prochaine, une série de décisions seront annoncées pour renforcer le partenariat stratégique existant entre les États-Unis d’Amérique et le Royaume du Maroc.

L’ambassadeur des Etats-Unis a déclaré en ce sens : « Nous avons l’intention de publier au cours de la semaine prochaine une série de projets qui contribueront à renforcer le partenariat stratégique entre les Etats-Unis et le Maroc dans le domaine du développement économique et du commerce, tout en renforçant le rôle du Royaume en tant que pionnier dans le domaine économique au niveau régional ».

David Fisher a déclaré en outre, « Aux habitants du Sahara, je voudrais dire ceci : les Etats-Unis ouvriront un consulat dans la ville de Dakhla afin de soutenir et d’encourager les projets d’investissement et de développement qui vous apporteront des avantages tangibles », ajoutant, « Je viens du monde des affaires aux États-Unis, et j’en suis sûr à 100%, le Maroc a un avenir économique prospère et sera encore plus florissant au sortir de la pandémie Covid-19.

Les médias américains ont révélé que l’administration Trump avait exprimé sa volonté de fournir une aide financière au Maroc allant jusqu’à 3 milliards de dollars afin de réaliser des investissements, en particulier dans les secteurs de la banque, de l’hôtellerie et des énergies renouvelables, par le biais de la Société de financement du développement international du gouvernement américain. Un haut responsable de l’administration Trump a confirmé, selon ce qui a été rapporté par « The New York Times », que le bureau de développement étudie des investissements jusqu’à hauteur de 3 milliards de dollars au Maroc sur trois ans, et a déclaré qu’ils n’étaient pas liés à la restauration des relations entre Rabat et Tel Aviv.

Le journal américain a révélé que l’investisseur marocain en Israël, Yariv Al-Baz, avait joué un rôle majeur dans la reprise des relations entre Rabat et Tel Aviv, expliquant que depuis 2017, il a été l’homme de la médiation entre Washington et Rabat pour négocier la question de la reconnaissance américaine du Sahara marocain en échange de la normalisation par le Royaume de ses relations avec Israël.

Le Maroc s’achemine donc vers une accélération du rythme des investissements internationaux dans les régions sahariennes, contrairement à la situation du passé, car de nombreuses entreprises arabes et internationales ont précédemment exprimé leur volonté d’investir dans cette partie régionale du Royaume, notamment dans le domaine des énergies renouvelables, de l’agriculture, de la pêche, du tourisme et d’autres secteurs. Et le gouvernement marocain est passé à la vitesse supérieure  afin d’accélérer le rythme de développement dans les régions du sud.

Dans ce contexte, le ministère de l’Équipement, des Transports, de la Logistique et de l’Eau a appelé vendredi à soumettre des propositions pour la construction du port de Dakhla, dont les travaux devraient démarrer en 2021. Le ministre Abdelkader Amara a déclaré que son département avait engagé des procédures d’achèvement du nouveau port de Dakhla Atlantic, après avoir fait le tour des études techniques détaillées, en entamant la première étape, qui est l’annonce d’un appel d’offres par présélection, pour sélectionner les entreprises éligibles à y participer.

Le 12/12/2020

Source web Par : hespress

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Sahara marocain: Trump hausse le ton

Sahara marocain: Trump hausse le ton

L’administration Trump n’est pas satisfaite du travail de la Minurso. Selon Al Massae, un haut responsable américain a accusé la mission en présence de m...