#MAROC_El_Othmani_ISRAEL: Il qualifie la normalisation avec Israël de «choix difficile»

#MAROC_El_Othmani_ISRAEL: Il qualifie la normalisation avec Israël de «choix difficile»

El Othmani, secrétaire général du PJD, a vivement été critiqué pour son «mutisme». Plus de 48 heures après l’annonce faite par Donald Trump, le parti majoritaire a fini par publier un communiqué signé par le n°2 du PJD, Slimane El Omrani. Un communiqué tardif où Israël n’est cité à aucun moment.

Dans une interview accordée mardi 15 décembre à la chaîne Al Jazeera, le chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani, s’exprime enfin sur la normalisation des relations diplomatiques avec Israël.

«L’annonce (sur la proclamation américaine de la marocanité du Sahara, ndlr) du président Donald Trump est extrêmement importante pour le Maroc», affirme le chef du gouvernement Saad Eddine El Othmani avant d’être coupé par le journaliste lui demandant le lien entre cette annonce et la normalisation des relations diplomatiques Maroc – Israël, ce à quoi El Othmani répond: «Les pays dans leur histoire sont amenés à faire des choix difficiles».

«Le Maroc est parvenu à franchir un cap important», poursuit-il, en faisant référence à la proclamation américaine sur la marocanité du Sahara. «Dix-huit pays ont ouvert des consulats à Laâyoune ou à Dakhla (…), ces pays ne se contentent désormais plus de simples déclarations mais effectuent des actions sur le terrain soutenant la marocanité du Sahara», souligne El Othmani.

Le chef du gouvernement précise également que «le roi Mohammed VI s’est immédiatement entretenu avec le président palestinien après l’annonce de Donald Trump». «Le roi a d’ailleurs affirmé au président palestinien que le Maroc met toujours la cause palestinienne au même niveau que celle du Sahara (…) et que le Maroc insiste toujours sur le maintien du statut spécial de la ville d’Al Qods».

Relancé par le journaliste, El Othamni affirme qu’« évidemment cela a été un choix difficile (la normalisation des relations) surtout durant cette période», avant de souligner « (je) voudrais affirmer à mes frères Palestiniens que le Maroc unifié et fort est d’autant plus capable de soutenir la cause palestinienne».

Pour rappel, El Othmani, secrétaire général du PJD, a vivement été critiqué pour son «mutisme». Plus de 48 heures après l’annonce faite par Donald Trump, le parti majoritaire a fini par publier un communiqué signé par le n°2 du PJD, Slimane El Omrani. Un communiqué tardif où Israël n’est cité à aucun moment.

Le 16 décembre 2020

Source web Par : h24info

Les tags en relation

 

Les articles en relation