#MAROC_Moulay_Hafid_ELALAMY_RELOCALISATIONS: Sans nous, la relocalisation de l’industrie européenne échouera

#MAROC_Moulay_Hafid_ELALAMY_RELOCALISATIONS: Sans nous, la relocalisation de l’industrie européenne échouera

Au cours de la conférence Web organisée à l’initiative d’Attijariwafa bank pour parler de la Banque des projets mise sur pied par le Maroc, Moulay Hafid ELALAMY (MHE) a lancé un sévère  avertissement à l’endroit de la communauté européenne. C’était ce lundi 14 décembre, au siège d’Attijariwafa bank.

« La relocalisation en Europe doit se faire, et vous ne le réussirez qu’avec…nous. Sinon vous allez échouer…». Tels sont les propos, tenus par le ministre marocain de l’industrie, du commerce, de l’économie verte et numérique aux européens. C’était au cours de la conférence web organisée par Attijariwafa Bank  autour de la Banque des Projets lancée par son ministère.

En effet, MHE n’a pas mâché ses mots sur cette question de relocalisation des industries européennes. Si d’ores et déjà, elle se discutait en sourdine lors des réunions de Bruxelles, siège de l’Union Européenne, la crise économico-sanitaire en a fait un sujet phare. Réagissant alors à son l’évocation par Pascal Lagarde de la Banque Populaire d’Investissement (BPI) française, l’un des intervenants de la conférence, MHE y est allé franco pour dire son point de vue.

Ainsi le ministre s’est voulu, on ne peut plus clair vis-à-vis des voisins européens. « Vous êtes incapables de vous substituer à l’Asie quelque soit son évolution » a-t-il prévenu. En clair, il a vertement critiqué le choix du coût de la main d’œuvre comme seul critère de compétitivité. Lequel critère a justifié par le passé les délocalisations massives des industries occidentales vers l’orient. Selon MHE, cette situation ne saurait perdurer : “ elle était à 100$ de salaire minimum au niveau de la côte est il y’a 07 ans, ils sont aujourd’hui à 700$… Quand ils seront à 1500$ votre compétitivité ne pourra pas les atteindre “, a-t-il averti.

« L’Asie est moins compétitive aujourd’hui… »

Par conséquent, le ministre marocain a, avec « beaucoup d’affection », encouragé les pays européens à sortir de l’engrenage asiatique. D’autant plus que “fort heureusement l’Asie est moins compétitive aujourd’hui que par le passé », a-t-il renchérit. Dès lors le choix qu’il leur propose est de s’allier aux pays sud de la méditerranée ; le Maroc en particulier.

A en croire MHE, c’est en faisant alliance avec des pays comme le Maroc, que l’Europe réussira cette nécessaire relocalisation. Une relocalisation qui devra prendre des allures de co-localisation. Pour étayer, il a présenté la réussite de Safran,  comme prototype de cette co-localisation à imiter par l’industrie européenne. Expliquant  comment  ce géant de l’aéronautique, a gagné de nouveaux marchés et créé de l’emploi en France par ce procédé.

Pour rappel ce webinaire avait exactement pour thème : “Banque de projets : Levier d’accélération de l’investissement industriel et de la redynamisation économique“.  Outre le ministre, plusieurs personnalités étaient présentes à ce rendez-vous. Notamment Mohamed El KETTANI, Président du Groupe Attijariwafa bank, et Chakib ALJ, Président de la Confédération Générale des Entreprises au Maroc.

Somme toute, c’est d’un air très sûr que le ministre marocain a développé cet axe de son intervention. Une assurance qui espérons-le augure de lendemains verdoyants pour l’industrie marocaine.

Le 16/12/2020

Source web Par : industries 

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Retour aux sources pour Abbas Azzouzi

Retour aux sources pour Abbas Azzouzi

La nouvelle est tombée il y a quelques jours… Abbas Azzouzi a été nommé DG de H-partners. L’Homme est bien connu par le microcosme du Tourisme puisqu’...