MAROC_TOURISME_FNAVM: Pourquoi l’AGO de la FNAVM n’a pas eu lieu à Fez?

MAROC_TOURISME_FNAVM: Pourquoi l’AGO de la FNAVM n’a pas eu lieu à Fez?

Qu'a t-il donc pu se passer entre temps pour que l’AGO ne se tienne pas avant l’année prochaine ? Les membres adhérents de la FNAAVM gagneraient-ils vraiment par ce report ? Y aurait-il des empêcheurs de tourner en rond ou, au contraire, un problème structurel interne ?

Prévue le 25 décembre à l’hôtel Les Mérinides des Fez, la tenue de l’Assemblée Générale de la FNAVM a été pourtant décidée lors du dernier conseil d’administration réuni à Casablanca. Bien entendu, les dernières mesures sanitaires prises par le Gouvernement auraient été l’argument principal de ce deuxième report, bien que Fez ne fait pas partie des destinations particulièrement visées par les dites mesures, à savoir : Tanger, Casablanca, Marrakech et Agadir.

D’après les services marketing de l’hôtel Les Mérinides, toutes les recommandations préconisées par le ministère de l’Intérieur auraient été minutieusement prises en compte, ajoutées aux engagements de la FNAAVM pour conformité aux directives en vigueur : 17 voyagistes max en présentiel et procurations pour le reste des membres. D’autre part, les autorités locales auraient été avisées pour avoir autorisation en délivrant les jussifs nécessaires : photos salle de conférences avec mesures de distanciation, liste des membres confirmés en présentiel, etc. Ce qui supposait la tenue imminente de l’AGO en toute tranquillité, à l’instar de celle de la FNIH tenue la veille à Marrakech sans problèmes, malgré que la ville soit parmi les 4 villes sous cloche.

En regard de cela, que se serait-il passé entre temps pour que l’AGO ne se tienne pas avant l’année prochaine ? Les membres adhérents de la FNAAVM gagneraient-ils vraiment par ce report ? Y aurait-il des empêcheurs de tourner en rond ou, au contraire, un problème structurel interne ? Pourquoi les voyagistes marocains sont si déroutés qu’ils n’arrivent toujours pas à s’entendre sur les questions capitales d’avenir et de structuration, tant au niveau régional que celui d’un nivellement pragmatique par compétences, niveau académique, etc ? Pourquoi la FNAAVM fait-elle l’objet de querelles intestines et de petits calculs égoïstes qui durent depuis 2014 ? Autant de questions qui s’imposent en cette fin d’année et auxquelles il faudrait trouver des réponses pour affronter la nouvelle année tout soudés et solidaires et non pas si divisés. Pour ce faire, il faut chercher l’erreur là où elle se trouve et faire en sorte qu’elle ne se répète plus, quitte à instaurer un comité d’éthique efficace et impartial, pour réguler, assainir ou sévir.

Déjà les ambitions de la fédération en tant que structure tendent, entre autres, de corriger la trajectoire, et c’est tout à son honneur pourvu que tout le collectif s’y implique, suive et évite ces regrettables crocs-en-jambes.

Rien que la demande légitime d’adapter l’arsenal juridique encadrant l’activité d’agent de voyages afin de le soulager des contraintes de développement régional à travers une bonne gouvernance des associations régionales des agences de voyages, est nécessaire à la bonne santé de la fédération.

Le problème de la formation, lui aussi, constitue le Talon d’Achille dans la profession d’agent de voyages. Car, sur les 1500 agences environ, un millier est dominé par les opérations haj et omra uniquement et seulement presque une centaine d’agences font de l’in-going. Comment prétendre faire du tourisme et faire rentrer des devises au pays si la majorité des agences s’adonnent à l’out-going seul ? Il y a quelque chose qui ne va pas.

Le 31/12/2020

Source web Par : premium travel news

Les tags en relation

 

Les articles en relation

#MAROC_TOURISME_TOURNEE_RELANCE_ONMT:

#MAROC_TOURISME_TOURNEE_RELANCE_ONMT:

En 2 semaines, les équipes de l’Office National Marocain du Tourisme se sont rendues dans 6 régions du Royaume. Ce qui correspond à la moitié de la tourn...