TSGJB BANNER

#MAROC_FINANCEMENTS_TPME: Financements de la BEI au Maroc

#MAROC_FINANCEMENTS_TPME: Financements de la BEI au Maroc

En 2020, la Banque européenne d’investissement a signé des accords de financement de 467 millions d’euros avec ses partenaires publics et privés marocains. D’autres prêts sont programmés pour près de 550 millions d’euros : 300 millions pour soutenir la CCG dans son dispositif de garantie aux entreprises, 60 millions pour appuyer CIH Bank dans sa stratégie de financement des PME, 85 millions en faveur de ADM pour l’accélération de sa transformation digitale et 102 millions pour renforcer l’éducation dans le monde rural.

467 millions d’euros. C’est le cumul des financements déjà signés par la Banque européenne d’investissement (BEI) en faveur du Maroc en 2020. D’autres prêts destinés aux secteurs public et privé sont programmés pour environ 550 millions d’euros, dont 360 millions en faveur des TPME. Il s’agit, premièrement, d’un financement de 102 millions d’euros fraichement approuvé (décembre 2020) par le Conseil d’administration de la BEI au profit du ministère de l’Éducation. Ce prêt, qui n’attend que la signature du contrat entre les deux parties, est destiné à financer la construction de 150 écoles primaires rurales réparties à travers le pays. L’objectif est d’augmenter le taux de scolarisation et de réduire les taux de redoublement et d’abandon dans le milieu rural tout en renforçant l’égalité d’accès à l’éducation, en particulier pour les jeunes filles.

Le deuxième prêt porte sur un financement de 85 millions d’euros à la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM). Des fonds destinés à financer l’accélération de sa transformation digitale au profit des usagers, essentiellement le renforcement des systèmes de télépéage, de suivi et de gestion du trafic en temps réel. Ce dossier est désormais soumis à l’approbation du conseil d’administration de la BEI.

Le troisième prêt, le plus gros parmi ceux programmés, mobilise 300 millions d’euros pour la Société nationale de garantie et de financement de l’entreprise (SNGFE : Ex-CCG). Comme nous l’avons indiqué en octobre dernier, ce prêt a été validé par le conseil d’administration de la Banque de l’UE. Il a pour objectif de renforcer le dispositif de garantie de l’État, permettant l’accélération des financements bancaires en faveur des TPE et PME face à la crise du coronavirus (www.lematin.ma). Rappelons que dans le cadre du méga-programme de relance de 120 milliards de DH, l’État mobilisera 75 milliards de DH pour garantir les crédits bancaires destinés aux entreprises, toutes catégories confondues, y compris les Établissements et entreprises publics les plus impactés par la crise. La gestion de ce système de garantie a été confiée à la SNGFE. Par ailleurs, le dernier prêt programmé à ce jour par la BEI sur le marché marocain concerne un partenariat avec CIH Bank. La Banque européenne d’investissement a déjà approuvé ce financement de 60 millions d’euros en faveur du groupe CIH Bank. Cette ligne de crédit a pour objectif de financer les PME et les entreprises de taille intermédiaire (Midcaps), clientes ou futures clientes de la banque marocaine. Des prêts qui seraient en mesure d’apporter les fonds de roulement et les liquidités nécessaires aux entreprises marocaines pour continuer leur activité et relancer leurs investissements face à la crise Covid-19. Cette opération est couverte par la Garantie de l’Union européenne pour les prêts BEI en dehors de l’UE.

Le 27 décembre 2020

Source web Par : le matin

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Les TPME face au défi digital

Les TPME face au défi digital

Une étude sur le phénomène 4.0 dans l'entreprise marocaine vient d'être rendue publique. L'idée est de faciliter la compréhension des enjeux e...

Maroc-Belgique. Des accords à la pelle

Maroc-Belgique. Des accords à la pelle

Plus d’une vingtaine de contrats et d’accords de coopération, ciblant plusieurs secteurs, ont été signés à Casablanca entre les représentants de la mi...