TSGJB BANNER

#MAROC_REOUVERTURES_DES_RESTAURANTS: Pour les grandes villes sous respect fermeture à 20h

#MAROC_REOUVERTURES_DES_RESTAURANTS: Pour les grandes villes sous respect fermeture à 20h

Les restaurants des grandes villes marocaines pourront de nouveau accueillir des clients dès aujourd’hui. Après avoir été contraints pendant trois semaines à ne servir que des repas à livrer ou à emporter, les restaurateurs de Casablanca, Marrakech, Tanger et Agadir pourront de nouveaux servir « sur place ».

L’annonce a été faite par la Confédération marocaine des métiers de bouche suite au communiqué du gouvernement datant du 12 janvier qui n’a pas reconduit les mesures de la fermeture. « Il est porté à la connaissance des restaurateurs qu’ils pourront recevoir des clients à partir du mercredi 13 janvier et leur servir les repas à l’intérieur des restaurants dans le plein respect des mesures préventives prévues et du respect de l’heure de fermeture, fixée à 20 heures », indique ainsi la Confédération.

Une décision salutaire pour les professionnels qui ont été durement impactés par les différentes mesures de prévention prises depuis le début de la pandémie.

Pour rappel, censé prendre fin aujourd’hui, le couvre-feu national a été prolongé par le gouvernement tout comme l’interdiction des fêtes et des rassemblements publics ou privés et ce jusqu’au 20 janvier 2021 à 21h.

Le 13 janvier 2021

Source web Par : h24info

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Pas d'espoir pour le tourisme

Pas d'espoir pour le tourisme

LES MESURES RESTRICTIVES MAINTENUES Frappé de plein fouet par la pandémie de Covid-19, le tourisme marocain bat de l’aile. Une morosité accentuée par l...

#MOHAMMEDVI_TOUT_POUR_LE_PEUPLE:

#MOHAMMEDVI_TOUT_POUR_LE_PEUPLE:

«Merci votre Majesté». Cette réaction, machinale et consciente à la fois, de citoyennes et de citoyens sur les réseaux sociaux, renouvelée inlassablement...

Edito : Vision ou canular ?

Edito : Vision ou canular ?

Avant même l’arrivée de la pandémie, cela faisait longtemps que les professionnels n’y croyaient plus tellement, la réalité du secteur était en totale...