TSGJB BANNER

#MAROC_FNAAVM_Dakhla : Ira, ira pas ?

#MAROC_FNAAVM_Dakhla : Ira, ira pas ?

La délégation de la FNAAVM qui devrait faire le voyage à Dakhla, du 19 au 22 janvier comme prévu, semble être dans l’expectative à cause de quelques turbulences. Regrettable ! Et il y a de quoi en effet, car au-delà du caractère promotionnel évident du voyage, n’oublions pas que le programme comporte une importante escale citoyenne à Guergarates pour reconfirmer l’attachement des membres aux grandes questions nationales, à l’instar de toutes les forces vives qui y ont fait le périple.

Cependant, certains remous de dernière minute laissent planer un certain malaise quelque peu préoccupant, arguant que le moment est mal choisi pour entamer ledit voyage. Mais quelque soit l’argumentaire derrière cette contestation, il ne peut tenir la route pour 2 raisons principales :

Voyage business : Que la FNAAVM conçoit la relance touristique en commençant par l’offre saharienne, magistralement personnifiée par Dakhla en tant que destination pilote de nos provinces du sud, est une initiative tout à fait logique et intelligente pour le business. Rien qu’à considérer l’intérêt croissant dont elle a bénéficié ces dernières semaines, même en pleine crise du tourisme, est tout indiqué en termes de business pour les agences de voyage.

Voyage citoyen : Le développement des provinces du sud est un devoir pour toutes les corporations professionnelles, dont la FNAAVM. Se rendre à Guergarates est toute une symbolique de citoyenneté et de solidarité qui, à elle seule, devrait mobiliser toutes les associations régionales des agences de voyages et non le contraire. On imagine mal, à cet égard, qu’une quelconque association se défile arbitrairement pour des considérations qui n’ont pas lieu d’être. Peut-elle se permettre d’être anti-citoyenne. On en doute fort. La plupart des associations régionales que nous nous sommes permis de joindre nous ont confirmé qu’elles sont avec ce voyage et qu’il leur tarde de confirmer in situ leur attachement aux fondamentaux en se rendant à Gerguarates. Impossible d’imaginer le contraire. « Notre association n’approuve nullement cette démarche qui ne respecte ni l’éthique ni la Déontologie de notre métier. Nous dénonçons avec force la démarche unilatérale entreprise par l’association des agences de voyages de Rbat en publiant un communiqué sans aucune concertation avec les concernés », nous a révélé, de son côté, Khalid Benazzouz, président de l’ARAVCS. Même son de cloche chez les autres associations régionales, d’ailleurs. Cela veut tout dire sur le cafouillage perpétré pour que cela ne tourne pas rond à la Fédération.

Au lieu de perdre du temps à décrédibiliser le métier d’agent de voyages par des comportements irresponsables et donner une image divisée de la profession vis-à-vis des institutionnels et partenaires, l’heure est plutôt à la mobilisation des énergies en toute symbiose. Pas autrement!

Quoiqu’il en coûte, la délégation de la FNAAVM est déterminée à aller vers Dakhla et à immortaliser son action par l’escale tant désirée à Guerguarates.

Le 14/01/2021

Source web Par : premium travel news

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Tourisme : ce grand corps moribond

Tourisme : ce grand corps moribond

Bien que cela ne soit pas particulier qu’au Maroc, ce secteur frappé mondialement par les conséquences de la pandémie, a vu au Royaume ses recettes tourist...

Tourisme: L’ONMT sort du silence

Tourisme: L’ONMT sort du silence

Les CRT du Maroc avaient déjà évoqué les problèmes rencontrés avec l’ONMT, notamment le non-respect de ses engagements envers les CRT et la lourdeur adm...