TSGJB BANNER

#MAROC_affaire_d_espionnage_coeur_d_une_crise: Une affaire d’espionnage au coeur d’une crise diplomatique entre le Maroc et l’Allemagne ?

#MAROC_affaire_d_espionnage_coeur_d_une_crise: Une affaire d’espionnage au coeur d’une crise diplomatique entre le Maroc et l’Allemagne ?

Sur un ton grave, le ministère des Affaires étrangères marocain vient de couper toute communication entre le gouvernement du Maroc et l'Allemagne. Le Sahara et une affaire d'espionnage seraient au coeur de la crise diplomatique.

De manière solennelle, le ministère des Affaires étrangères marocain enjoint au chef du gouvernement et aux ministres, de «suspendre tout contact avec l’ambassade d'Allemagne au Maroc», dans un document signé par Nasser Bourita en date du lundi 1er mars parvenue à Yabiladi.

«En raison des malentendus profonds avec la République fédérale de l’Allemagne au sujet des questions fondamentales du Royaume du Maroc, les départements ministériels et l’ensemble des organismes qui relèvent de leurs tutelles, sont priés de bien vouloir suspendre tout contact, interaction, ou action de coopération, en aucun cas ou sous aucune forme, aussi bien avec l’Ambassade d’Allemagne au Maroc qu’avec les organismes de coopération et les fondations politiques allemandes qui lui sont liés.»

Ministère des Affaires étrangères marocain

«Toute dérogation à cette suspension, ne pourra se faire que sur la base d’un accord préalable du ministère des Affaire étrangères», précise la même source. Et de conclure son message en annonçant que le ministère a d'ores et déjà suspendu tout contact ou démarche avec la représentation diplomatique de Berlin à Rabat.

Une crise diplomatique                           

Dans le document en question, le chef de la diplomatie n’a pas précisé les motifs de son ordre. Il s’est contenté seulement d’évoquer des «malentendus profonds avec l’Allemagne au sujet des questions fondamentales du Royaume du Maroc». Mais concernant le Sahara occidental, le royaume connait la position de Berlin peu enthousiaste au Maroc, drapée derrière la formule diplomatique consacrée de la «solution politique juste, durable et acceptée entre les deux parties sous les auspices des Nations unies». Elle a d’ailleurs été réitérée par le ministère allemand des Affaires étrangères dans un communiqué publié le 14 décembre suite à la reconnaissance par l’administration Trump de la marocanité du Sahara, en signe de désapprobation. Plus grave, c'est à l’initiative de l’Allemagne que le Conseil de sécurité a tenu, le 21 décembre, une réunion à huis-clos pour examiner la question du Sahara.

Sous couvert d'anonymat, une source contactée par Yabiladi avance une autre raison bien plus récente : «La colère du Maroc est liée à des soupçons d’espionnage.» Elle ajoute que «Berlin aurait envoyé des informateurs pour la collecte d’informations très sensibles sur le royaume». Mais jusqu'ici, aucune information n'a fuité sur une expulsion de personnes visées par cet «espionnage», comme le veut la règle en pareil situation. Pour autant, notre source explique l’ordre donné par le ministère des Affaires étrangères marocain incluant également les fondations allemandes présentes au Maroc, par le fait qu'elles «sont de hauts lieux de rencontres et d’échanges d’informations». Et de conclure sur un ton lourd : «C’est dire la gravité de la situation !»

Le 01/03/2021

Source web Par : yabiladi

Les tags en relation

 

Les articles en relation

RAM annule certains vols

RAM annule certains vols

En raison de l'annulation de l'ensemble des vols reliant Doha (Qatar) aux Emirats Arabes Unis, à l'Arabie Saoudite, au Yémen, aux Maldives, à Bah...