Tanger, le futur phare économique de la Méditerranée 7,7 milliards de dirhams

Tanger, le futur phare économique de la Méditerranée   7,7 milliards de dirhams

Faisant suite à plusieurs programmes de développement urbain dans la ville du détroit, dont le dernier en date a été lancé en 2009, le nouveau projet baptisé Tanger Métropole est le plus ambitieux de tous. Doté d’une enveloppe budgétaire de 7,7 milliards de dirhams, ce projet de développement intégré et équilibré constitue un modèle urbain inédit dans le Royaume et fera de Tanger l’une des plus importantes villes du pays, voire la plus importante. Le programme Tanger-Métropole est conçu pour être un modèle urbain inédit au Maroc et sur la Rive-Sud de la Méditerranée. Il permettra à la ville du détroit de se hisser par ailleurs au niveau des grandes métropoles internationales.

La totalité de ce plan de développement s'étalera sur une période de cinq ans, de 2013 à 2017. Ce vaste projet de développement de nouvelle génération est rendu possible, aujourd'hui, par la consolidation des acquis engrangés depuis l'accession au Trône de S.M. le Roi, Mohammed VI. Porte naturelle et stratégique à la croisée de l'Europe, de l'Afrique, de l'Amérique et de l'Asie, Tanger draine vers elle des investissements considérables grâce à ses multiples atouts industriels, qui ont notamment permis la réalisation du port de Tanger Med et qui ont vu des entreprises de renommée internationale s'installer au Maroc comme le groupe Renault-Nissan ou encore Maersk, le géant danois, qui est considéré comme la première compagnie maritime et le plus grand armateur de porte-conteneurs du monde.

En lançant Tanger-Métropole, l’objectif est de préparer la ville pour mieux profiter du développement engendré par son nouveau port. Le programme est donc multisectoriel et vise plusieurs domaines à la fois, allant du sport à l’industrie, en passant par l’infrastructure et l’éducation. Les habitants de Tanger sont impatients de voir le nouveau visage de leur ville à la fin de l’exécution du programme en 2017.

Tanger-métropole veut donc assurer une meilleure visibilité non seulement à la ville de Tanger, mais à toute la région du Nord et la placer en tant que locomotive de croissance dans le Royaume. Le programme veut aussi présenter la région au monde en tant que plateforme d’envergure internationale susceptible d’accueillir des investissements de toutes tailles.
Au-delà de sa vision purement économique, le programme de développement urbain de la ville de Tanger se veut comme une réponse à la Volonté de Sa Majesté le Roi Mohammed VI exprimée lors de son discours à l'ouverture de la première session de la troisième année législative et qui veut que la croissance économique aille de pair avec un développement humain solidaire dans un cadre de vie moderne.

Le projet du tunnel relancé

D’autres surprises dignes des contes de fées attendent la ville du détroit. En effet, le ministre du Transport, Mohamed Najib Boulif, a affirmé lors d’une rencontre récente à Bruxelles que le Maroc voulait relancer le méga projet du tunnel sous-marin de Gibraltar, devant relier le Maroc et l'Espagne. Le ministre avait affirmé que ce projet devrait s’inscrire à la tête de l'agenda méditerranéen.

Ce programme ambitieux prend en considération les éléments fondamentaux qui structurent une métropole tournée vers l'avenir, à savoir l'environnement urbain pour améliorer la qualité de vie, l'environnement social pour valoriser le potentiel humain, l'environnement économique pour optimiser les atouts de la ville et les savoir-faire, l'environnement culturel pour ancrer l'identité et les valeurs d'ouverture de la ville tout en valorisant son patrimoine. Il s'agit aussi de consolider son environnement cultuel afin d'accorder à la religion et à son exercice une juste place dans la société.

S'agissant de l'environnement urbain, de nouveaux accès vont être créés pour le désengorgement de la ville ainsi qu'un périphérique qui reliera l'Atlantique à la mer Méditerranée. Cela permettra de maitriser et d'anticiper les flux de Tanger. Dans un objectif de réorganisation spatiale et économique, l'ensemble des services communaux générant du trafic routier sera déplacé en périphérie. Cela permettra également de libérer du foncier. Le programme Tanger-Métropole prévoit ainsi la création d'un troisième axe autoroutier, d'une route côtière, le dédoublement des routes provinciales, la création de grandes voies de contournement comme celle reliant l'Atlantique à la Méditerranée, la «Rocade des deux Mers», la généralisation des voies dans les quartiers, la création des passages dénivelés et de parkings souterrains à l'intérieur de la ville et d'une voie côtière atlantique, «Rocade océanique».

Des enjeux environnementaux et sociaux

Cette politique urbaine sera accompagnée par une attention particulière accordée aux enjeux environnementaux dans un objectif de durabilité. Ainsi, la dépollution du littoral sur un axe qui s'étale de Cap Malabata à Assilah en passant par Cap Spartel sur 65 km sera réalisée. Les affluents des oueds traversant la ville et ses quartiers seront également dépollués. Enfin, la corniche de Tanger sera totalement réaménagée et de nombreux espaces verts seront créés dans les différents quartiers.

Pour ce qui est de l'environnement social, Tanger sera renforcée par la construction de 25 nouveaux établissements scolaires et de 21 crèches, mais aussi par l'extension de 4 écoles et la reconversion de 166 classes du préfabriqué en construction en dur et le branchement de tous les établissements scolaires aux réseaux d'eau et d'électricité. En terme d'offre de santé, 4 nouveaux dispensaires seront créés et 6 centres de santé requalifiés. L'hôpital Mohammed V sera réhabilité, un établissement pour les urgences sera créé ainsi qu'un centre de santé polyvalent.
En ce qui concerne le domaine sportif, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a donné Ses Hautes Instructions pour que Tanger soit dotée d'une cité des sports aux standards internationaux sur 60 hectares. Elle abritera une piscine olympique, un grand complexe de tennis avec une cour centrale, 3 salles couvertes multidisciplinaires, 6 terrains de football et d'autres terrains pour le basketball et le volley-ball, ainsi qu'un terrain de pétanque. La cité des sports comprendra un hôtel, une clinique sportive et une zone d'animation abritant un Mall commercial réservé exclusivement aux articles de sport. De nombreux médias européens se passionnent pour ce projet, comme récemment le journal «Libération» en France, ou il y a quelques jours le prestigieux magazine espagnol «Atalayar entre dos orillas».

La réhabilitation du patrimoine au premier plan

Un intérêt particulier sera porté au domaine culturel avec la réhabilitation du patrimoine déjà existent et la construction de nouvelles structures. Ainsi, il sera procédé à la réhabilitation des célèbres grottes d’Hercule, la villa Harris construite à la fin XIXème siècle par le journaliste britannique Walter Burton Harris, envoyé spécial du "The Times" et le jardin de Rmilate. Le projet Tanger métropole prévoit également l’édification de nouvelles structures culturelles comme le Palais des Arts et des Cultures et le grand théâtre. Dans la ville qui a vu naître Ibn Batouta, sept mosquées seront restaurées alors que 11 autres seront construites afin de répondre à l’expansion territoriale du la ville du Détroit. Cette expansion comprend également la mise en chantier de 25 nouveaux établissements scolaires, 21 crèches, l’extension de quatre écoles et la reconversion de 166 classes en préfabriqué en construction en dur. L’ensemble de ces infrastructures sera tous reliés au réseau hydraulique et électrique de la ville.

Quelques projets en chiffres

  • La ligne TGV : Tanger-Casablanca devrait être opérationnelle dès fin 2013 et au plus tard au début de l'année 2014, selon l'ONCF. Ce projet nécessitera un investissement global de 20 milliards de Dh. Il permettra de réduire la durée du trajet entre les deux pôles économiques à 2h10 au lieu de 5h45 actuellement.
  • La marina de Tanger : Ce projet de reconversion de l'ancien port de plaisance de la ville a été lancé en mars 2011, avec des investissements émiratis de 620 millions d'euros, a pour objectif de servir 750 000 touristes de croisière en 2020. Ce projet ambitieux, qui devrait être achevé en 2016 promet la création de 1 050 emplois.
  • Le projet touristique du complexe d'al-Houara-Tanger. Situé à dix kilomètres de Tanger. sur la côte Atlantique, il s’étire le long de 2,5 km de plage, et sera entouré d'une forêt naturelle. Des villas de grand luxe (2 à 4 millions d'euros) côtoieront des appartements (120 000 à 600 000), des hôtels, un golf… Le projet permettra à la région de se positionner sur le marché du tourisme haut de gamme.

20 novembre 2013

SOURCE WEB Par Ayoub Lahrache (avec agences)., LE MATIN

Tags : développement urbain dans la ville du détroit- nouveau projet baptisé Tanger Métropole- enveloppe budgétaire de 7,7 milliards de dirhams- modèle urbain inédit dans le Royaume et fera de Tanger l’une des plus importantes villes du pays, voire la plus importante- le méga projet du tunnel sous-marin de Gibraltar- Rocade des deux Mers- Rocade océanique- enjeux environnementaux et sociaux- réhabilitation du patrimoine déjà existent et la construction de nouvelles structures- ligne TGV : Tanger-Casablanca- marina de Tanger- projet touristique du complexe d'al-Houara-Tanger-