TSGJB BANNER

Fermeture surprise des frontières Maroc : quelles conséquences pour le tourisme ?

Fermeture surprise des frontières Maroc : quelles conséquences pour le tourisme ?

L'annonce a fait l'effet d'une bombe et aurait pu rendre inapte n'importe quel serveur peu robuste d'OVH. Lundi dernier, le Maroc a décidé brutalement de fermer ses frontières avec la France et l'Espagne. A l'Ambassade de Paris si ce n'est la note royale, aucune autre consigne n'avait été donnée aux salariés. Autant vous dire que le lendemain le standard était pris d'assaut et les consulats eux-mêmes injoignables. Pourquoi cette fermeture subite ? Comment faire pour rentrer en France ? Voici des éléments de réponse.

Près d'un an plus tard, la situation n'a pas changé, mais l'ambiance est moins télégénique.

"Dans le cadre des mesures préventives prises par le Maroc contre la propagation de la pandémie de la Covid19, les vols de passagers en provenance et à destination de la France et de l'Espagne seront suspendus à partir de demain 30 mars 2021 à 23h59, et ce jusqu’à nouvel ordre", explique dans un Tweet le Ministère des Affaires Étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Étranger.

Derrière cette annonce, les serveurs des rédactions ont chauffé, mais aussi le standard de l'Ambassade et des consulats du Royaume présents en France qui restaient totalement injoignables, ce mardi 30 mars 2021.

Une situation de stress qui semble contraster avec les halls presque déserts de l'un des principaux aéroports du Maroc.

"C'est assez calme, car il n'y a que peu de Français, ceux qui de surcroît avaient des motifs impérieux pour sortir," nous partage Raouf Benslimane, PDG de Thalasso n°1 - Ô Voyage présent au Maroc dans le cadre professionnel.

"Il n'y a pas de trafic et quand il y en a les portes sont fermées pour les Français"

Pourtant la Royal Air Maroc a déployé les grands moyens pour rapatrier tous ceux qui voudraient l'être, en doublant les fréquences durant la journée du 30 mars 2020.

"Il y a du monde que ce soit des individuels ou des personnes parties avec des tour-opérateurs. Il est conseillé de contacter son agence de voyages ou la compagnie," nous conseille un représentant de la RAM.

Ainsi, plus de 40 vols se sont déroulés en l'espace de 24h, afin de transporter plus de 4 000 passagers. Pour Air France, la compagnie envisage d'adapter son programme de vols jusqu’au 10 avril 2021 inclus.

L'ensemble des liaisons du 31 mars 2021 sera suspendu, mais Air France est en discussion avec les autorités marocaines pour pouvoir opérer des vols spéciaux.

Toutefois, sur les quelques clichés que nous a envoyés le patron d'Ô Voyages, nous sommes assez loin de l'ambiance survoltée de mars 2020.

Quelques voyageurs sont présents sur les strapontins et des rares personnes traversent le hall à quelques heures de la fermeture effective des frontières.

Du côté du SETO, la nouvelle bien que brutale, a été prise avec philosophie.

"Bien sûr qu'il doit y avoir des Français présents, mais qui ont acheté des vols secs, sinon au niveau des tour-opérateurs, il n'y a quasiment rien.

Nous ne sommes pas dans la même situation que l'année dernière. Là c'est plus un problème pour le Quai d'Orsay que pour les TO," lâche René Marc Chikli, le président du SETO.

Ce dernier était en pleine réunion de crise, au moment de boucler le papier, sur la problématique marocaine.

Alors qu'il y a un an, les tour-opérateurs et les agences de voyages avaient fait comme ils pouvaient pour rapatrier leurs clients, cette année, les nuits seront moins chargées et le sommeil plus réparateur.

Depuis le 30 janvier 2021 et l'intervention de Jean Castex, le Premier Ministre l'ensemble des voyageurs en dehors de l'Union européenne sont interdits de voyager sauf raison impérieuse.

"Cela ne change pas grand-chose, puisque le Maroc était inaccessible. Toutefois, cette nouvelle n'est pas un bon signe pour l'activité des agences de voyages.

La dynamique n'est pas bonne pour la santé publique, elle n'est bonne pour rien," se désolé Jean-Pierre Mas, le président des Entreprises du Voyage.

Et malheureusement à l'intérieur même de l'Europe les frontières ne cessent de se fermer ou des restrictions pour freiner le voyage sont imposées par les Etats, avec les derniers exemples en date en Italie, Allemagne, Portugal et encore en Espagne.

Des vols spéciaux mis en place par la Royal Air Maroc

Dans ces conditions, l'activité des professionnels du tourisme se rapproche du néant.

"Heureusement que nous avons les aides pour tenir. Il n'y a pas de trafic et quand il y en a les portes sont fermées pour les Français. L'activité est proche de 0," résume le patron du SETO.

Si pour les professionnels, les fermetures successives des frontières compromettent grandement les vacances de Pâques qui deviennent de plus en plus hypothétiques à mesure que les services de réanimation débordent, pour les Français et les binationaux coincés au Maroc, les options ne seront pas nombreuses.

Une fois que le dernier vol commercial aura quitté le Royaume à 23h59, ce mardi 30 mars 2021, il ne restera que les vols spéciaux. Nous ne parlons pas seulement des jets privés, mais aussi des avions affrétés par le gouvernement ou les tour-opérateurs.

"Les vols spéciaux ont le droit de voler, mais sous contraintes. Les contrôles seront renforcés avec notamment un test PCR," explique René-Marc Chikli.

Dans le 1er arrondissement, à l'office du tourisme du Maroc à Paris, les consignes ne sont toujours pas parvenues pour aiguiller les voyageurs présents à destination ou ceux sur le départ dans les prochains jours.

Le véritable pont aérien mis en place par la RAM, sur la journée du 30 mars 2021, devait donc se prolonger pendant encore quelques jours afin d'acheminer tout le monde.

Une demande a été faite aux autorités compétentes, afin de programmer des vols spéciaux, même si la compagnie ne connait pas le nombre exact de personnes présentes sur les deux territoires.

Il est conseillé de joindre l'Ambassade et les consulats, mais mieux vaut s'armer de patience, alors que les standards sont saturés d'appels.

Si actuellement, il y a plus de peur que de mal du côté des professionnels du tourisme français, la crainte est une propagation des restrictions aux pays voisins.

Une fermeture des frontières pour la durée du ramadan ?

"Nous avons connu pire, mais nous attendons de potentielles mauvaises nouvelles en provenance de Tunisie, où des mesures seront sans doute annoncées prochainement," annonce un René-Marc Chikli quelque peu désespéré.

Il faut dire que si la France faisait office de bon élève en janvier dernier, le pays a vite revêtu le bonnet d'âne et se trouve même dans une situation sanitaire plus que problématique attirant le regard réprobateur des pays européens, mais aussi en dehors.

Toutefois en ce qui concerne le Maroc, ce n'est pas seulement la France qui se trouve sanctionnée.

Le Royaume aurait surtout décidé de tirer profit d'un mois d'avril calme, niveau touristique et économique, et du ramadan pour éviter une contamination accrue de la population.

En effet, selon nos informations Dakhla vient d’être entièrement confinée et ce sera sans doute le cas pour l'ensemble du pays.

Toujours d'après nos sources, la fermeture des frontières sera effective pour une durée de quinze jours reconductible durant un mois, afin de limiter flux de population, à l'image de ce que demandait Anne Sénéquier, dans son interview pour TourMaG.com la semaine dernière.

En agissant ainsi, le Maroc espère surtout sauver sa saison d'été en ayant peu de cas à la sortie du ramadan.

Alors que les vacances de Pâques sont grandement compromises, que ce soit en France ou en Europe, les professionnels regardent de façon inquiète celles estivales.

"A chaque saison, nous espérons que la prochaine nous sauvera. J'espère qu'en juin, nous ne regarderons pas les vacances d'hiver, car actuellement nous n'avons aucune visibilité.

Heureusement que nous avons l'ouverture du passeport sanitaire," philosophe René-Marc Chiki

A mesure que la covid-19 sème le trouble dans la planète tourisme, il fait de moins en moins de doute que l'outil s'imposera durablement pour retrouver un semblant de vie normale...

Le 31/03/2021

Source Web Par Tourmag

Les tags en relation

 

Les articles en relation

#TOURISME_MAROV_MARRAKECH

#TOURISME_MAROV_MARRAKECH

#TOURISME_MAROV_MARRAKECH La ville risque de disparaître des radars touristiques mondiaux «Il faut qu’on nous laisse travailler», appelle Salaheddine Nacir...

AUDIO / Alpha Condé gêne à Meknès

AUDIO / Alpha Condé gêne à Meknès

"Couper le cordon ombilical avec la France". C’est ce qu’a proposé aujourd’hui à Meknès Alpha Condé, président de l’UA, aux pays africains afin d...