Ecologie Suez Environnement tend à renforcer ses investissements

 Ecologie   Suez Environnement tend à renforcer ses investissements

Le Maroc considère le dessalement de l’eau comme un axe additionnel pour les années à venir.

Le groupe souhaite consolider sa présence au Maroc en élargissant ses investissements à d’autres secteurs.

Suez Environnement veut renforcer sa présence au Maroc et élargir ses investissements à d’autres secteurs, dont le dessalement de l’eau et le traitement et la valorisation des déchets. Cette volonté a été exprimée, par son Directeur général Jean-Louis Chaussade, lors des entretiens qu’il a eu, jeudi, avec Abdelkader Amara, le ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement.Ce dernier a affirmé, à cette occasion, que la problématique de l’environnement requiert la plus grande importance pour le Maroc, notamment en ce qui concerne la gestion des décharges et la valorisation des déchets, indiquant aussi que le Maroc considère le dessalement de l’eau comme un axe additionnel pour les années à venir étant donné les changements climatiques qui impactent la mobilisation des eaux de surface et souterraines.Et de préciser : «Le dessalement de l’eau figure sur nos priorités en tant qu’alternative additionnelle et l’accent sera mis sur le couplage dessalement/énergies renouvelables».

Par ailleurs, le ministre, qui s’est félicité du partenariat avec Suez Environnement, a réitéré l’engagement du gouvernement à ne ménager aucun effort pour promouvoir l’investissement au Maroc en tant que vecteur de la création d’emplois et du développement durable.

Publié le : 18 avril 2014 – SOURCE WEB Par Hafsa Sakhi, LE MATIN

Tags : Le Maroc considère le dessalement de l’eau comme un axe additionnel pour les années à venir- Suez Environnement veut renforcer sa présence au Maroc et élargir ses investissements à d’autres secteurs, dont le dessalement de l’eau et le traitement et la valorisation des déchets- Suez Environnement son Directeur général Jean-Louis Chaussade- Abdelkader Amara, le ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement- Le dessalement de l’eau figure sur nos priorités en tant qu’alternative additionnelle et l’accent sera mis sur le couplage dessalement/énergies renouvelables