Tourisme au Sud seul le Maroc surnage

Tourisme au Sud  seul le Maroc surnage

Les plages marocaines attirent de plus de plus de touristes. Photo GT

MÉDITERRANÉE. La saison estivale 2014 s'annonce catastrophique en Égypte, médiocre en Tunisie, bonne au Maroc. Les trois principales destinations touristiques du Sud de la Méditerranée vont vivre un été 2014 extrêmement contrasté.Les revenus du secteur touristique égyptien n'en finissent plus de s'effondrer. Le pays enregistre pour le premier trimestre 2014 un recul de 43% (940 M€) par rapport à une année 2013 déjà très mauvaise (-41%). 2014 devrait rester comme une année noire. L'attentat de février dernier contre un car de touristes sud-coréens, la vague de viols dont souffre le pays et l'agitation politique ont conduit une quinzaine de gouvernements à emmètre des restrictions de voyage. L’industrie du tourisme, 3e source de revenus, est sinistrée. La chute de fréquentation des sites archéologiques dépasse 70%. Sur les 350 bateaux qui naviguaient sur le Nil avant la révolution, seule une trentaine proposent actuellement une croisière. 

La Tunisie, elle aussi fortement dépendante du tourisme, limite la casse, mais n'arrive toujours pas à retrouver son niveau de fréquentation d'avant 2010. Le nombre de Français choisissant la Tunisie pour passer leurs vacances a baissé sur les quatre dernières années de 40% . Les prix cassés ne permettent pas de remplir les hôtels, mais maintiennent le secteur à flot. Le premier trimestre 2014 a vu une croissance des recettes touristiques de 2,1% et du nombre de touristes de 7,1% . La Tunisie recevait sept millions de visiteurs en 2010, qui généraient 7% du produit intérieur brut et faisait vivre 10% de la population. Ces niveaux ne pourront pas être atteints en 2014, mais la saison pourrait marquer le débit du renouveau du tourisme tunisien. Selon le dernier baromètre SNAV (Syndicat national des agents de voyages)/Atout France, les réservations de français pour la Tunisie ont quasiment doublé entre les mois de février 2013 et 2014 (+ 84 %). Le ministère français des affaires étrangères a ces dernières semaines assoupli ses restrictions et remis en vert les zones touristiques du pays. Épargné par les révolutions, le Maroc continue d'attirer. Le secteur du tourisme y représentait en 2013 plus de 8,6% du PIB (9,5 milliards de dollars). Les revenus du tourisme devraient progresser de + 8,1% en 2014 selon le Conseil mondial du voyage et du tourisme, alors que l'Office national marocain du tourisme prévoit d’accueillir plus de 11 millions de touristes étrangers en 2014. La relative paix sociale et les problèmes que connaissent ses voisins font du Maroc une destination en vogue.

20 Avril 2014  _SOURCE WEB Par Econostrum

Tags : Les plages marocaines attirent de plus de plus de touristes- La saison estivale 2014 s'annonce catastrophique en Égypte, médiocre en Tunisie, bonne au Maroc- secteur touristique égyptien - La Tunisie, elle aussi fortement dépendante du tourisme, limite la casse, mais n'arrive toujours pas à retrouver son niveau de fréquentation d'avant 2010- le Maroc continue d'attirer- La relative paix sociale et les problèmes que connaissent ses voisins font du Maroc une destination en vogue-