Politique Le Chef du gouvernement interpellé au sujet de l’agenda des prochaines élections

Politique  Le Chef du gouvernement interpellé au sujet de l’agenda des prochaines élections

Cette séance sera très suivie par le microcosme politique marocain, mais aussi par les syndicats.Le PAM et l’USFP se partagent les rôles en prévision de la séance programmée pour le mardi 27 mai, durant laquelle Benkirane doit répondre aux questions des députés.

Les partis de l’opposition cherchent de la visibilité par rapport aux prochaines échéances électorales. Ainsi, dans le cadre des questions de politique générale à la chambre des représentants, l’opposition entend interpeller le Chef du gouvernement à ce sujet.En effet, le Parti Authenticité et Modernité (PAM) et l’Union Socialiste des Forces Populaires (USFP), se partagent les rôles à cette fin en prévision de la séance programmée pour mardi prochain (le 27 mai) au cours de laquelle Abdelilah Benkirane, Chef du gouvernement, doit répondre aux questions des députés. L’USFP prépare une question à poser pour lui demander sa vision en ce qui concerne l’élaboration de l’agenda des prochaines échéances électorales.Quand au PAM, il va l’interpeler au sujet de «la politique générale du gouvernement concernant le projet de la régionalisation avancée». Cette séance, si elle n’est pas ajournée, sera très suivie par le microcosme politique marocain, mais aussi par les syndicats. Car, la grande partie de cette séance, consacrée aux questions de la politique générale, va être dédiée aussi au dialogue social, sujet choisi par les groupes parlementaires de la majorité.Les deux autres partis de l’opposition ont choisi de poser une question de la politique générale du gouvernement en matière de la réforme de l’administration et des services publics (UC) et la liberté de la presse (Parti de l’Istiqlal).

23 mai 2014 –SOURCE WEB Par Brahim Mokhliss, LE MATIN

Tags : Le PAM et l’USFP se partagent les rôles en prévision de la séance programmée pour le mardi 27 mai- Benkirane doit répondre aux questions des députés- Les partis de l’opposition cherchent de la visibilité par rapport aux prochaines échéances électorales- Parti Authenticité et Modernité (PAM)- l’Union Socialiste des Forces Populaires (USFP)- deux autres partis de l’opposition ont choisi de poser une question de la politique générale du gouvernement en matière de la réforme de l’administration et des services publics (UC) et la liberté de la presse (Parti de l’Istiqlal)-