AFD et MAROC Les secteurs d’intervention

AFD  et  MAROC     Les secteurs d’intervention

Depuis 1992, les interventions de l’AFD répondent aux contraintes de développement et aux priorités nationales du Maroc, notamment à ses efforts d’intégration à l’économie mondiale. Elles se sont concentrées autour de trois axes stratégiques : La promotion d’un environnement économique stable et efficace Les engagements nets cumulés est de 456 M.EUR, il recouvre principalement : • la mise à niveau et le renforcement de la compétitivité des entreprises marocaines (397 M.EUR) par : un appui à la formation professionnelle basé sur des partenariats entre organisations professionnelles marocaines et françaises ; la participation au financement du projet d’interconnexion électrique euro-méditerranéenne, qui doit induire une réduction des coûts de production via la baisse du coût de l’énergie ; le co-financement du programme de renforcement du réseau de transport d’électricité très haute tension ; la contribution au développement du pôle économique de Tanger ; et la participation au financement d’un projet de minéroduc qui concourra au renforcement de la compétitivité de l’OCP. • l’élargissement de l’accès au crédit (59 M.EUR), auparavant par des opérations de refinancement de crédits à la production agricole et depuis 2005, en soutenant le développement du secteur de la microfinance. Ces actions, qui visent à améliorer l’environnement global des entreprises, sont complétées par les interventions de PROPARCO en faveur du secteur privé. Un développement respectueux de l’environnement Les engagements nets cumulés est de 423 M.EUR, il comprend principalement : • l’amélioration des services d’alimentation en eau potable (AEP) et d’assainissement (279 M.EUR). Les sept concours octroyés à l’ONEP (Office National de l’Eau Potable) et le financement du PAGER (Programme d’Approvisionnement Groupé en Eau potable des populations Rurales) ont ciblé l’approvisionnement des populations en eau potable dans les zones rurales et les centres urbains secondaires. Dans le domaine de l’assainissement, l’action de l’AFD s’est concentrée essentiellement en milieu urbain, avec un soutien aux régies d’Agadir, Meknès, Fès et Oujda. Plus récemment, elle a également concerné le projet de dépollution de la lagune de Nador, conduit par l’ONEP. Ces interventions ont permis à près de 5 millions de personnes d’accéder à l’eau potable et à 3 millions de bénéficier des services d’assainissement ; • l’irrigation et la mise en valeur agricole (135 M.EUR), à travers des appuis aux offices régionaux, comme l’ORMVAG, et aux petits périmètres irrigués dans les régions du Sébou et du Gharb, et dans les Provinces du Nord. Ainsi par exemple, 7.100 ha de nouveaux périmètres irrigués ont été aménagés dans la plaine du Gharb et près de 4.000 ha de terres irriguées réhabilitées dans les provinces du Nord ; • la préservation de l’environnement et la valorisation des ressources forestières (9 M.EUR), à travers une opération d’aménagement et de conservation de la cédraie de la province d’Ifrane, dont l’objectif est triple : économique, social et environnemental, puisqu’elle contribue, d’une part, à la gestion des ressources pastorales, au maintien et à la création d’emplois liés à la forêt et, d’autre part, à la protection des sols, des ressources en eau et de la biodiversité. Ce projet est cofinancé par le Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM). L’AFD complète ses interventions en faveur de la protection de l'environnement en gérant onze projets pour le compte du FFEM. La cohésion sociale Les engagements nets cumulés est de 651 M.EUR (hors projets eau), auquel contribuent : • la densification des infrastructures en faveur des populations mal desservies (419 M.EUR), grâce, outre l’extension des services de l’eau en zones rurales et urbaines (cités précédemment), à l’électrification rurale et au développement du réseau routier. L’AFD a ainsi financé le Programme d'Electrification Rural Global (PERG) à hauteur de 240 M.EUR avec cinq prêts successifs. Ces concours ont permis à 1,8 million de Marocains d’avoir accès à l’électricité. L’AFD a également fortement contribué au financement du réseau des routes rurales de deux provinces du Nord et au Programme National de construction des Routes Rurales (PNRR) (134 M.EUR). Trois millions de Marocains ont ainsi pu bénéficier d’une accessibilité améliorée à des routes praticables en toute saison. L’AFD contribue également au financement du tramway de Rabat-Salé, en cours de réalisation (45 M EUR). • l’amélioration de l’accès à un habitat décent (113 M.EUR), grâce au financement du Programme de Résorption de l’Habitat Insalubre mis en œuvre par le Holding d’Aménagement Al Omrane (HAAO). Ce programme a pour objet l’aménagement de terrains viabilisés et la fourniture d’un logement décent à 285.000 personnes dans dix-neuf villes du Royaume ; • le renforcement de l’accès et la qualité des services sociaux essentiels, que sont l’éducation (56 M.EUR) et la santé (63 M.EUR). Dans l’éducation, l’AFD intervient à travers le cofinancement du programme d’appui au système éducatif marocain (50 M. EUR) ainsi qu’à travers un projet d’appui à l’enseignement fondamental transféré à l’Agence suite à la réforme de la coopération française. Dans le secteur de la santé, l’AFD finance un Programme d’appui au processus de Régionalisation et de Déconcentration et au Renforcement du Réseau de Soins de Santé de base (REDRESS) dans trois régions du Maroc, qui vise l’amélioration des services de santé en milieu rural, ainsi qu’un appui aux programmes de développement des urgences et de la greffe rénale. SOURCE WEB