ATAF Défis et perspectives du transport aérien

ATAF   Défis et perspectives du transport aérien

Le trafic international a atteint en 2013 plus de 15 millions de passagers.

Mohamed Najib Boulif, ministre délégué chargé du Transport, a présidé les travaux de la 121ème Assemblée Générale de l’Association des Transporteurs Aériens Francophones, le 17 mai à Rabat.

Les transporteurs aériens francophones sont en conclave à Rabat du 17 au 19 mai 2014 à l’occasion de 121ème Assemblée Générale de l’Association des Transporteurs Aériens Francophones (ATAF). Organisée sur invitation de Royal Air Maroc, l’Assemblée qui a réuni près de 90 participants dont des hauts responsables des compagnies aériennes membres de l’ATAF, a été consacrée à deux thèmes majeurs, à savoir : «La Sécurité Aérienne» et «L’évolution du Modèle de Réglementation Internationale».

La cérémonie d’ouverture a été présidée par Mohamed Najib Boulif, ministre délégué chargé du Transport, qui a rappelé le rôle essentiel du transport aérien dans le développement économique et social des pays sachant que le réseau mondial de transport aérien devrait, selon les prévisions, doubler de volume d’ici 2035. «Cela signifie qu’au lieu de 30 millions de vols par an aujourd’hui, le réseau devra gérer 60 millions de vols par an, et le nombre total annuel des passagers, passera de trois milliards, à six milliards d’ici 20 ans», a affirmé le ministre. Ce dernier a aussi mis l’accent sur l’importance de cet événement «une occasion pour discuter de l’ensemble des opportunités de concurrence bénéfiques aux transporteurs francophones, et de réfléchir au rôle fédérateur de l'association».Par ailleurs, Boulif a rappelé que le Maroc a défini une politique de libéralisation du secteur du transport aérien et d’ouverture cadrée et transparente du ciel marocain en 2004. «C’est dans cette optique que le Maroc a conclu le 12 décembre 2006 l’Accord aérien d’Open Sky avec l’UE, qui a permis l’amélioration de la desserte aérienne internationale en termes de qualité et tarif des billets à travers l’arrivée de plusieurs compagnies étrangères au ciel marocain qui sont maintenant au nombre de 44», a précisé le ministre.Tout en mettant en avant l’importance de la formation des ressources humaines opérant dans le secteur de l’aviation civile, Boulif a également souligné que le Maroc compte 18 aéroports internationaux assurant la liaison avec plus d’une centaine de pays.

18 mai 2014 – SOURCE WEB Par Hafsa Sakhi, LE MATIN

Tags : 121ème Assemblée Générale de l’Association des Transporteurs Aériens Francophones- Les transporteurs aériens francophones sont en conclave à Rabat du 17 au 19 mai 2014- Organisée sur invitation de Royal Air Maroc, l’Assemblée qui a réuni près de 90 participants- compagnies aériennes membres de l’ATAF- Mohamed Najib Boulif, ministre délégué chargé du Transport- thèmes majeurs, à savoir : «La Sécurité Aérienne» et «L’évolution du Modèle de Réglementation Internationale»- le réseau mondial de transport aérien devrait, selon les prévisions, doubler de volume d’ici 2035- le nombre total annuel des passagers, passera de trois milliards, à six milliards d’ici 20 ans- amélioration de la desserte aérienne internationale en termes de qualité et tarif des billets à travers l’arrivée de plusieurs compagnies étrangères au ciel marocain qui sont maintenant au nombre de 44- le Maroc compte 18 aéroports internationaux assurant la liaison avec plus d’une centaine de pays-