Éducation Une école belge ouvre ses portes dans la métropole

Éducation  Une école belge ouvre ses portes dans la métropole

De gauche à droite Alain Van Gucht, consul général de Belgique à Casablanca, Franck Carruet, ambassadeur de Belgique et Charles Houard, délégué Wallonie-Bruxelles à Rabat.Ph. Seddik

Faisant suite à l’Accord conclu le 21 mai 2014 entre le gouvernement du Royaume du Maroc et le gouvernement de la Communauté française de Belgique relatif au statut des établissements scolaires belges à programme d’enseignement de la Fédération Wallonie-Bruxelles au Maroc, l’École belge de Casablanca ouvre ses portes pour accueillir ses premiers élèves à partir de la rentrée scolaire 2014-2015.

La demande que le gouvernement de Wallonie-Bruxelles a faite au Maroc était au nom de l’Association des écoles à programme belge à l’étranger, une association qui gère déjà des écoles belges partout dans le monde, et surtout en Afrique Centrale.«Si nous avons encouragé la proposition de l’Association des écoles à programme belge à l’étranger, c’est qu’il y a une grande communauté maroco-belge en Belgique, qui pourrait s’installer au Maroc prochainement. La difficulté qui s’imposait avant était cette rupture dans la scolarisation des enfants, c’est donc un des problèmes que nous espérons régler», a affirmé Charles Houard, le délégué Wallonie-Bruxelles à Rabat.L'École belge de Casablanca est donc un établissement scolaire belge à programme d'enseignement de la Fédération Wallonie-Bruxelles basé au Maroc, ouvert et organisé par l'Association des écoles à programme belge à l'étranger. «Depuis 2009, nous avons commencé à penser à l’opportunité d’être présent au Maroc à travers une école, et nous avons cherché la bonne manière de nous intégrer dans le paysage scolaire et de contribuer à l’élargissement de l’offre diversifiée que représentent les écoles françaises, américaines ou autre. En 2013, il y a eu un accord entre les États-Unis et le Maroc pour mieux organiser les écoles américaines, nous nous sommes un peu inspirés de ce dispositif», a également confié Charles Houard.

L’École, qui se situe à Dar Bouazza, ouvrira ses portes à partir du premier septembre 2014 et accueillera les enfants de deux ans et demi à 18 ans pour un cursus complet de la maternelle à la dernière année du secondaire. «L’originalité c’est que nous avons pu installer l’école dans un bâtiment neuf, conçu expressément pour une école, qui répond aux meilleures normes et adaptée à la pédagogie et la psychologie des enfants», a ajouté M. Houard.
L’école, qui fonctionnera selon le programme de la Fédération Wallonie-Bruxelles, aura un corps enseignant 100% belge.«Nous aurons, pour commencer, un corps enseignant cent pour cent belge, avec une trentaine d’enseignants. Et progressivement, il y aura peut-être des agents complémentaires qui nous rejoindront», tient à expliquer le délégué Wallonie-Bruxelles à Rabat.Dans un souci d’accompagnement des élèves qui auront des difficultés à s’adapter, ou à suivre le cursus scolaire, l’école disposera d’un service de soutien éducatif, qui correspond à ce qui s’appelle en Belgique les centres psycho-médico-sociaux. L’école belge ouvrira ses portes aussi à des enfants issus des milieux défavorisés et accueillera de 5 à 10 élèves par niveau. Elle essayera aussi de les prendre en charge dès le départ pour les mener au bout de la formation. «La sélection de ces enfants que l’école prendra en charge se fera grâce à des conventions que l’association des Écoles à programme Belge à l’étranger aura avec des partenaires comme SOS Villages d’enfants», a conclu Charles Houard. Afin d'échanger et de permettre à chacun de s'informer, l'établissement organisera pour les parents deux journées de rencontres avec l'équipe de direction, qui se tiendront les 31 mai et 1er juin au sein de l'école à Dar Bouazza.


Maroc/Belgique : cinquante ans de relations

L'ouverture de l'École belge de Casablanca se fait au moment ou le Maroc et la Belgique célèbrent le cinquantenaire de l'immigration marocaine en Belgique. En effet, le 17 février 1964 est une date indélébile dans les relations maroco-belges. Il y a de cela cinquante ans, le Maroc et la Belgique ont paraphé la convention bilatérale permettant d'organiser l'immigration des ressortissants marocains en Belgique. Après cinquante ans, les deux pays ont célébré cet événement à travers plusieurs activités, dont certaines ont déjà été lancées cette année. Estimée aujourd'hui à plus de 420.000 immigrés, dépassant légèrement les 3,5% de la population totale, la communauté marocaine semble en Belgique être très bien intégrée par rapport aux pays du voisinage. Au niveau des échanges économiques, la Belgique est toujours dans le top 10 des pays partenaires du Maroc. Les échanges sont aujourd'hui de l'ordre de 1,3 milliard d'euros. Ces échanges sont en croissance depuis quelques années. Les raisons de ce développement sont dues notamment à l'arrivée de plus en plus importante de Belges et de Belges d'origine marocaine choisissant le Maroc comme pays d'investissement.

23 mai 2014 – SOURCE WEB Par Dalila Saadou, LE MATIN

Tags : Franck Carruet, ambassadeur de Belgique- Alain Van Gucht, consul général de Belgique à Casablanca- Charles Houard, délégué Wallonie-Bruxelles à Rabat- Accord conclu le 21 mai 2014 entre le gouvernement du Royaume du Maroc et le gouvernement de la Communauté française de Belgique relatif au statut des établissements scolaires belges- l’École belge de Casablanca ouvre ses portes pour accueillir ses premiers élèves à partir de la rentrée scolaire 2014-2015- l’Association des écoles à programme belge à l’étranger- L’École, qui se situe à Dar Bouazza, ouvrira ses portes à partir du premier septembre 2014-