Les ministres du Transport appellent à une coopération mondiale Forum international

Les ministres du Transport appellent à une coopération mondiale Forum international

Selon la déclaration finale des ministres, les performances dans les échanges commerciaux et le transport de marchandises revêtent une importance déterminante pour la compétitivité économique.

Renforcer la coopération internationale pour mettre en place des réseaux de transport performants et adaptés dans un monde en changement. C’est en substance l’une des recommandations émises par les ministres du Transport du monde entier à l’issue du Sommet international du transport tenu à Leipzig en Allemagne, en marge du Forum international du transport (21-23 mai). Les ministres des 54 pays membres du forum affirment que le contexte mondial actuel se caractérise par de profondes mutations, d'où une plus grande incertitude. «Du fait de la rapidité, de la nature et de l’intensité des changements, les décideurs sont confrontés à une plus grande incertitude dans leur prise de décisions», soulignent les ministres dans la déclaration finale du sommet.Les participants recommandent vivement d’accorder plus d’importance à la coopération internationale et régionale, mais aussi au partage de l’information. «Il est nécessaire que les décideurs collaborent plus efficacement entre eux afin d’adopter des mesures communes», prescrit le Sommet. Autre recommandation : la maximisation des possibilités découlant du rééquilibrage de l’économie. «L’impact du changement de l’équilibre économique mondial et l’évolution des flux d’échanges mondiaux qui en découlent rendent nécessaires la modification des opérations et les infrastructures de transport», est-il indiqué. Les ministres précisent aussi que les performances dans les échanges et le transport de marchandises sont d’une importance déterminante pour la compétitivité économique.D’ailleurs, l’amélioration des performances logistiques constitue, selon eux, un élément essentiel. La déclaration finale du Sommet assure soutenir toutes les initiatives de nature à créer des chaînes d’approvisionnement plus efficientes et efficaces et contribuant à assurer la libre circulation des marchandises. «Nous encourageons une meilleure coopération entre les différents modes de transport. Une manière de favoriser l’intermodalité et l’utilisation optimale des capacités encore disponibles», soulignent les ministres. Pour eux, il est également nécessaire d’adopter des processus intégrés de gestion des passages aux frontières. L’objectif est de réduire les délais et de simplifier les procédures douanières. Le changement climatique figure aussi parmi les principales préoccupations du Sommet : «le changement climatique constitue un défi majeur pour les politiques des transports». Pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, il faut absolument que le secteur du transport engage une «décarbonisation».

L’atteinte de cet objectif passe, selon la déclaration des ministres, par une approche stratégique modale et intermodale favorisant l’adoption par les pays de modes de mobilité les plus respectueux de l’environnement. «Bon nombre de mesures de réduction des émissions de carbone offrent plusieurs avantages dont la réduction de la pollution atmosphérique, l’amélioration de la santé publique et la sécurité routière», indiquent les ministres dans leur déclaration. Ces derniers recommandent aussi la mobilisation des nouvelles technologies dans le transport. «Les Systèmes de transport intelligents (STI) et les nouvelles technologies de manière générale contribuent à l’amélioration de la connectivité, la productivité et l’accessibilité. Elles améliorent également les performances environnementales des transports». D’où la nécessité de mobiliser le potentiel des STI et les TIC pour gérer de manière plus efficace les infrastructures en place et les services de transport existants.

23 mai 2014 – SOURCE WEB Par Saïd Naoumi, LE MATIN

Tags : mettre en place des réseaux de transport performants et adaptés dans un monde en changement- Forum international du transport (21-23 mai)- Du fait de la rapidité, de la nature et de l’intensité des changements, les décideurs sont confrontés à une plus grande incertitude dans leur prise de décisions- plus d’importance à la coopération internationale et régionale, mais aussi au partage de l’information- nécessaire que les décideurs collaborent plus efficacement entre eux afin d’adopter des mesures communes- les performances dans les échanges et le transport de marchandises sont d’une importance déterminante pour la compétitivité économique- favoriser l’intermodalité- adopter des processus intégrés de gestion des passages aux frontières- le changement climatique constitue un défi majeur pour les politiques des transports- il faut absolument que le secteur du transport engage une «décarbonisation-Les Systèmes de transport intelligents (STI) et les nouvelles technologies de manière générale contribuent à l’amélioration de la connectivité, la productivité et l’accessibilité. Elles améliorent également les performances environnementales des transports- mobiliser le potentiel des STI et les TIC pour gérer de manière plus efficace les infrastructures en place et les services de transport existants-