L’ONDA ambitionne de parvenir à une capacité aéroportuaire de 51 millions de passagers

L’ONDA ambitionne de parvenir à une capacité aéroportuaire de 51 millions de passagers

Au Maroc, comme partout ailleurs, les aéroports jouent un rôle prépondérant dans l’essor du transport aérien et par conséquent dans le développement   des autres secteurs d’activités économiques.

Lieux d’échanges entre modes de transport terrestre et aérien, les aéroports génèrent, outre des flux de passagers (touristes et autres) et des marchandises, une forte concentration économique.

Ayant pris conscience de l’importance de l’infrastructure aéroportuaire, qui constitue un important outil de développement régional, notamment dans le domaine touristique, le Maroc a fait de l’élargissement de sa capacité aéroportuaire et de son développement une priorité depuis la libéralisation du secteur en 2004 et la signature d’un accord d’open sky avec l’UE en décembre 2006.

Vu la relation de causalité entre le tourisme et l’aérien, l’Office national des aéroports (ONDA) et

le Conseil régional du tourisme (CRT) de Marrakech en partenariat avec l’Office national marocain de tourisme (ONMT), ont organisé la 11ème édition du Forum international Connect, qui se tient pour la première fois en dehors du continent européen.

 S’exprimant à cette occasion le directeur général de l’ONDA, Zouhair Mohammed El Aoufir, a annoncé que la «stratégie de développement du secteur aérien au Maroc ambitionne de parvenir à une capacité aéroportuaire de 51 millions de passagers dans moins de dix ans à travers de nombreux projets d’investissement et d’extension».

Intervenant à l’ouverture du Forum, un conclave des opérateurs de l’aérien organisé à Marrakech sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI avec la participation de 45 compagnies aériennes et 140 aéroports, M. El Aoufir a affirmé que le développement du secteur du transport aérien est le fruit d’une stratégie de développement clairement définie, concrétisée dès 2004 par la libéralisation du secteur et la signature d’un accord d’open sky avec l’UE en décembre 2006.

En accompagnant cette stratégie et en voulant faire jouer pleinement le rôle des aéroports dans la création des richesses, l’aménagement de l’espace et la mobilité des personnes et des biens, l’ONDA a mis en place un programme ambitieux d’accroissement des capacités aéroportuaires, a-t-il dit.

Et de préciser que c’est ainsi que la capacité d’accueil des aéroports du Royaume est passée de 12 millions de passagers en 2003 à 24 millions actuellement.

Ce bond majeur, a-t-il souligné, a pu être réalisé à travers deux grands projets que sont la construction du Terminal 2 de l’aéroport Mohammed V (2007) et l’extension du Terminal-1 de l’aéroport Marrakech-Ménara (2008), en plus des divers projets structurants qui ont permis la construction de plusieurs terminaux ou l’extension des terminaux existants dans plusieurs villes comme Tanger, Essaouira, Al Hoceima, Oujda, Dakhla, Rabat et Béni-Mellal.

Et d’ajouter que cette phase de développement accélérée comprend d’autres projets en cours de réalisation pour un développement important des capacités des aéroports de Fès, Marrakech et Casablanca ainsi que l’extension de plates-formes secondaires dans le cadre d’un programme de désenclavement régional de localités à fort potentiel touristique telles que Guelmim, Zagoura, Tan Tan.

«De même que nous avons pu rehausser la qualité et la capacité d’accueil et de traitement de passagers au sol, et fait de notre ciel un espace sûr, fluide et sécurisé», a-t-il affirmé, citant, à ce sujet, l’augmentation de la capacité de l’espace aérien, l’extension de la couverture radar, l’installation de radars d’approche et la création de pistes directes, permettant aux compagnies aériennes un gain en temps de vol et la réduction de la consommation de carburants et des émissions de gaz carbonique et leurs effets sur l’environnement. 

 

10 Juin 2014
SOURCE WEB Par Mohammed Masmoud Libération
Tags : les aéroports jouent un rôle prépondérant dans l’essor du transport aérien- priorité depuis la libéralisation du secteur en 2004 et la signature d’un accord d’open sky avec l’UE en décembre 2006- l’Office national des aéroports (ONDA)- le Conseil régional du tourisme (CRT) de Marrakech en partenariat avec l’Office national marocain de tourisme (ONMT), ont organisé la 11ème édition du Forum international Connect- le directeur général de l’ONDA, Zouhair Mohammed El Aoufir- Maroc ambitionne de parvenir à une capacité aéroportuaire de 51 millions de passagers dans moins de dix ans- la capacité d’accueil des aéroports du Royaume est passée de 12 millions de passagers en 2003 à 24 millions actuellement- construction de plusieurs terminaux ou l’extension des terminaux existants dans plusieurs villes comme Tanger, Essaouira, Al Hoceima, Oujda, Dakhla, Rabat et Béni-Mellal- extension de plates-formes secondaires dans le cadre d’un programme de désenclavement régional de localités à fort potentiel touristique telles que Guelmim, Zagoura, Tan Tan- l’augmentation de la capacité de l’espace aérien, l’extension de la couverture radar, l’installation de radars d’approche et la création de pistes directes, permettant aux compagnies aériennes un gain en temps de vol et la réduction de la consommation de carburants-