Doit-on autoriser le «Burkini» dans les hôtels ?

Doit-on autoriser   le «Burkini» dans les hôtels ?

 



 

Hier, lundi 25 août avait un certain air de rentrée des classes pour beaucoup qui ont repris le chemin de leur bureau, de leur hôtel ou de leur agence. Les derniers retardataires reprendront la semaine prochaine avec la véritable rentrée des classes…Malgré la trêve estivale, plusieurs sujets d’importance ont alimenté l’actualité touristique du pays.Celui qui m’a le plus interpellé la semaine dernière dans la presse nationale et française concerne le port du voile à la plage et du «burkini»… D’abord, Nadine Morano veut créer un observatoire du mépris de la culture française car elle a vu des femmes voilées à la plage. Ca se passe en France... Dans le Même temps, au Maroc, à El Jadida, une femme s'est vue interdire l'accès à la piscine d'un hôtel car elle voulait nager en «burkini».Deux sujets dans des pays et des contextes totalement différents mais qui ramènent au devant de la scène le sujet du port du voile ?Si dans le cas de Nadine Morano, nul besoin de commenter les dérives d’une personne politique qui n’existe plus et qui a besoin dorénavant d’user de la provocation pour qu’on parle d’elle, par contre au Maroc c’est le sujet du «burkini» qui pose matière à réflexion… Doit-on autoriser le port du «burkini» dans les lieux privés tels des hôtels ? Toute la question est là…Et le sujet est délicat : se positionner pour peut provoquer des problèmes de cohabitation entre touristes, marocains plus ouverts et celles qui portent le «burkini», se positionner contre, c’est un peu comme se positionner contre notre religion…Le sujet est délicat, j’ai donc lancé sur Facebook le débat pour recueillir l’avis du plus grand nombre sur la question. La problématique a animé la toile et les avis ont été très nombreux. Résultat sans équivoque, la majorité des marocains sont contre le port du «burkini» dans les piscines privés tels celles des hôtels. Principale raison invoquée, celle de l’hygiène et celle de la difficile cohabitation.Alors quelle est la meilleure solution pour permettre que chacun trouve son plaisir ?Peut être que le Maroc devrait se tourner vers le tourisme « halal » qui est très en vogue ces derniers temps notamment en Turquie, Malaisie, Indonésie ou encore en Arabie Saoudite.Plusieurs médias français, tel Le Monde, le Huffington post, M6… se sont intéressés au phénomène ces derniers jours. L’idée est judicieuse, des établissements où la religion est respectée dans ses moindres détails. Des piscines séparées pour les hommes et les femmes, pas d’alcool…Au Maroc, le groupe Chaâbi avait développé à travers le pays, il y a plus d’une dizaine d’années, un concept d’hôtels dans cette même logique, du moins sans alcoolPeut-être serait-ce là une niche à développer ?

 

26 Août 2014_SOURCE WEB Par Ahlam JEBBAR  Tourisma Post

Tags : plusieurs sujets d’importance ont alimenté l’actualité touristique du pays- Nadine Morano veut créer un observatoire du mépris de la culture française car elle a vu des femmes voilées à la plage. Ca se passe en France...- au Maroc, à El Jadida, une femme s'est vue interdire l'accès à la piscine d'un hôtel car elle voulait nager en «burkini»- au Maroc c’est le sujet du «burkini» qui pose matière à réflexion… Doit-on autoriser le port du «burkini» dans les lieux privés tels des hôtels ? Toute la question est là…- la majorité des marocains sont contre le port du «burkini» dans les piscines privés tels celles des hôtels, principale raison invoquée, celle de l’hygiène et celle de la difficile cohabitation- le Maroc devrait se tourner vers le tourisme « halal » qui est très en vogue ces derniers temps notamment en Turquie, Malaisie, Indonésie ou encore en Arabie Saoudite- Au Maroc, le groupe Chaâbi avait développé à travers le pays, il y a plus d’une dizaine d’années, un concept d’hôtels dans cette même logique, du moins sans alcool- le tourisme « halal » une niche à développer pour le Maroc-