Lutte contre le terrorisme Le Maroc préside à Tunis la 17e Conférence Au vu des menaces terroristes qui se dressent devant les pays arabes, la solidarité reste la seule garantie pour prémunir efficacement la Oumm

Lutte contre le terrorisme  Le Maroc préside à Tunis la 17e Conférence   Au vu des menaces terroristes qui se dressent devant les pays arabes, la solidarité reste la seule garantie pour prémunir efficacement la Oumm

 

Au vu des menaces terroristes qui se dressent devant les pays arabes, la solidarité reste la seule garantie pour prémunir efficacement la Oumma arabe contre des répercussions dramatiques. Ph : quid.ma

La communauté internationale, y compris le mode arabe, fait face à plusieurs défis, dont l’extrémisme, c’est ce qui a indiqué Mohamed Azzaoui, représentant du Maroc et président de la conférence

Les travaux de la 17e Conférence des responsables arabes de la lutte contre le terrorisme, se sont ouverts, mercredi à Tunis, sous la présidence du Maroc.

La communauté internationale, y compris le mode arabe, fait face à plusieurs défis, dont l'extrémisme, le trafic de drogue, le blanchiment d'argent, la cybercriminalité, l'immigration illégale, la traite et la prolifération des armes, a indiqué le représentant du Maroc et président de la conférence, Mohamed Azzaoui.

Face à cette situation, Mohamed Azzaoui a souligné la nécessité de conjuguer les efforts, renforcer la coordination au niveau des opérations sécuritaires et définir les approches à adopter pour lutter avec sagesse et clairvoyance contre ces phénomènes, qui menacent la stabilité et la sécurité des pays.

Ces défis requièrent «une coordination et une coopération sur le terrain, un échange d'expériences, le recours aux opérations sécuritaires proactives et le renforcement de l'arsenal juridique, et ce, en vue de contrecarrer les plans des auteurs de ces crimes et faire échec aux groupes terroristes et aux réseaux affilés, dans le cadre d'une stratégie unifiée», a-t-il dit lors de cette rencontre organisée par le Conseil des ministres arabes de l'Intérieur (CMAI).

De son côté, le secrétaire général du CMAI, Mohamed Ali Koumane a relevé que cette rencontre se déroule dans une conjoncture arabe et régionale marquée par la propagation du discours de violence et de l'extrémisme, une situation qui présage d'un avenir incertain au regard de la situation dans certains pays arabes.

«Au vu des menaces terroristes qui se dressent devant les pays arabes, la solidarité reste la seule garantie pour prémunir efficacement la Oumma arabe contre des répercussions dramatiques», a-t-il fait savoir.

Mohamed Ali Koumane a plaidé pour une coopération régionale et internationale qui passe non pas par l'approche sécuritaire et des campagnes militaires, mais plutôt par le tarissement des sources du terrorisme, la lutte contre la pauvreté et l'ignorance et la résolution des conflits armés.

A l'ordre du jour de cette rencontre de deux jours figurent plusieurs thèmes dont la version actualisée de la stratégie arabe pour la lutte contre le terrorisme, les opérations sécuritaires proactives, le rôle des réseaux sociaux dans la prolifération de la pensée terroriste et le facteur économique dans la lutte contre le terrorisme.

Des recommandations seront formulées à l'issue de cette conférence, en vue de les soumettre à la prochaine session du Conseil des ministres arabes de l'Intérieur.  

18 septembre 2014 –SOURCE WEB Par LE MATIN avec MAP

Tags : Au vu des menaces terroristes qui se dressent devant les pays arabes, la solidarité reste la seule garantie pour prémunir efficacement la Oumma arabe contre des répercussions dramatiques- La communauté internationale, y compris le mode arabe, fait face à plusieurs défis, dont l’extrémisme- Les travaux de la 17e Conférence des responsables arabes de la lutte contre le terrorisme, se sont ouverts, mercredi à Tunis, sous la présidence du Maroc- Conseil des ministres arabes de l'Intérieur (CMAI)- Au vu des menaces terroristes qui se dressent devant les pays arabes, la solidarité reste la seule garantie pour prémunir efficacement la Oumma arabe contre des répercussions dramatiques-