PHOTOVOLTAÏQUE LES FONDS ARRIVENT

PHOTOVOLTAÏQUE   LES FONDS ARRIVENT

LA SIE SIGNE DEUX CONVENTIONS AVEC ATTIJARIWAFA BANK ET LA BCP−PME ET TPE BÉNÉFICIERONT DE FINANCEMENTS DÉDIÉS
POUR sa première édition, le Salon Photovoltaïca ne devrait pas passer inaperçu. Tout ce que le secteur des énergies renouvelables compte comme acteurs était présent mercredi 4 novembre à l’ouverture du salon au parc des expositions de l’Office de Change à Casablanca. Le secteur des énergies renouvelables suscite beaucoup d’intérêt auprès des investisseurs à l’affût des opportunités d’affaires. Un sujet dont il sera beaucoup question lors des trois jours que durera le salon puisque plus d’une quarantaine d’exposants participent au salon.
La Société d’investissements énergétiques (SIE) a signé cinq conventions de partenariat. Les deux premières lient la société à Attijariwafa bank et la Banque Populaire. Ces accords permettront de concevoir des plans d’action communs pour accompagner les investisseurs. L’accord profitera également aux PME et TPE qui pourront accéder à des outils financiers spécifiques.
La troisième convention a été signée entre la SIE, la coopérative Copag (connue par sa marque Jaouda) et Luxel. Le protocole d’accord porte sur la création d’une société de projet spécialisée dans la production de l’électricité solaire pour les besoins de la coopérative. La future entité aura pour mission la réalisation, le financement, l’exploitation et la gestion d’une mini-centrale photovoltaïque à Taroudant avec une puissance de 4MW. L’énergie produite sera intégralement vendue à Copag. La société de projet est appelée à investir elle-même dans l’achat des équipements nécessaires, la maintenance, la commercialisation et la construction de son site de production…
Après le cluster autour de l’Agence marocaine de l’énergie solaire, le secteur sera enrichi par la création d’un écosystème industriel. Le mémorandum d’entente paraphé entre la SIE et Kenergia a pour objet de fabriquer l’ensemble de la chaîne de valeurs des composants des solutions photovoltaïques et d’approvisionner le marché en solution clefs en main compétitives. L’accord a également pour objectif de mettre en place une ligne de production de plaques photovoltaïques de 5 MW + 1 MW de stockage destinées à alimenter l’industrie. La cinquième convention de partenariat lie la SIE au CRI  de l’Oriental. L’entente a pour objectif de financer les entreprises, notamment les PME de la région désireuses d’investir dans les énergies renouvelables.
Cinq piliers de la stratégie d’ouverture
LA feuille de route en matière d’utilisation du photovoltaïque s’articule autour de cinq axes. Le premier porte sur le développement de programmes de grandes et moyennes centrales solaires via l’ONEE et Masen en partenariat avec des opérateurs privés fournisseurs de clients raccordés en très haute tension (THT) et haute tension (HT). Un arrêté devrait être publié en 2015 pour délimiter le zoning solaire. La stratégie gouvernementale se décline également à travers l’ouverture de la moyenne tension pour le développement de centrales solaires photovoltaïques. Le décret fixant les modalités et les d’ouverture de la moyenne tension sera adopté début 2015. La production sera destinée aux consommateurs connectés en moyenne tension. Là encore, un décret est attendu pour fixer les modalités d’ouverture de ce segment au privé. La basse tension sera également ouverte aux opérateurs privés pour permettre le développement de l’utilisation à grande échelle du photovoltaïque dans le résidentiel et le tertiaire. Tout ce paquet sera complété par la création d’une autorité de régulation en 2015 et la mise en œuvre de mesures d’accompagnement du tissu industriel local en termes d’intégration et de projets R&D.
5 Novembre 2014
SOURCE WEB Par Hassan EL ARIF L’ECONOMISTE

Tags : Salon Photovoltaïca- salon au parc des expositions de l’Office de Change à Casablanca- Société d’investissements énergétiques (SIE)- L’accord d’accompagner les investisseurs profitera également aux PME et TPE - future entité qui aura pour mission la réalisation, le financement, l’exploitation et la gestion d’une mini-centrale photovoltaïque à Taroudant avec une puissance de 4MW la production de l’électricité solaire pour les besoins de la coopérative de la coopérative Copag (connue par sa marque Jaouda) - mettre en place une ligne de production de plaques photovoltaïques de 5 MW + 1 MW de stockage destinées à alimenter l’industrie-