Selon l'OCDE La croissance du PIB mondial devrait s'établir à 3,3% en 2014

Selon l'OCDE  La croissance du PIB mondial devrait s'établir à 3,3% en 2014

Les locaux de l'OCDE (OECD en anglais) à Paris. L’OCDE a appelé les grandes économies mondiales à prendre des mesures pour relancer la croissance Ph : AFP La croissance du PIB mondial devrait s'établir à 3,3% en 2014, avant de se hisser à 3,7% en 2015 puis à 3,9% en 2016, indique l'OCDE qui vient de publier ses perspectives économiques relatives aux pays du G20.

«Ce rythme est modeste comparé à celui observé avant la crise, un peu en deçà de la moyenne de longue période», estime la même source, précisant que pour les grandes économies avancées, la reprise reste vigoureuse aux Etats-Unis qui devraient enregistrer une croissance de 2,2% en 2014 et de l'ordre de 3% en 2015 et 2016

Dans la zone euro, la croissance devrait se redresser lentement, pour passer de 0,8% en 2014 à 1,1% en 2015, puis 1,7% en 2016, explique l'Organisation, notant en outre qu'au Japon, l'expansion économique continuera de subir le contrecoup des hausses de la taxe sur la consommation, et son rythme devrait être de 0,9% en 2014, de 1,1% en 2015 et de 0,8% en 2016.

Les grandes économies émergentes devraient également afficher des résultats divergents au cours des années à venir, poursuit la même source, faisant remarquer que la Chine est en train de rééquilibrer son économie tout en s'efforçant de piloter son ralentissement pour revenir à des taux de croissance plus viables.

Ce pays devrait ainsi enregistrer une expansion de l'ordre de 7% au cours de la période 2015-16, légèrement en deçà des 7,4% prévus en 2014, alors qu'en Inde, la croissance se renforcera parallèlement au redressement de l'investissement, passant d'un taux de 5,4% en 2014 à 6,4% en 2015, puis 6,6% en 2016.

Au Brésil, le taux de croissance économique s'est effondré et il ne devrait être que de 0,3% en 2014, avant de se redresser à 1,5% en 2015 puis 2% en 2016, indique l'OCDE, relevant que mise à mal par la baisse des cours du pétrole et le fléchissement des échanges, l'économie russe enregistrera, pour sa part, une croissance de 0,7% seulement cette année, qui devrait tomber à zéro en 2015 avant de remonter à 2% en 2016.

L'OCDE note, sur un autre registre, que la faiblesse de la demande dans la zone euro laisse entrevoir un risque grandissant de période prolongée de stagnation et de faible inflation et constitue ainsi une source de préoccupation majeure. 

Elle estime, par ailleurs, que le resserrement de la politique monétaire aux Etats-Unis pourrait déboucher sur une instabilité des marchés de capitaux pour les économies de marché émergentes, ajoutant que les niveaux élevés d'endettement dans certains pays avancés et émergents après la crise suscitent également des craintes concernant la stabilité financière. 

7 novembre 2014

SOURCE WEB Par  MAP avec LE MATIN

Tags : L’OCDE a appelé les grandes économies mondiales à prendre des mesures pour relancer la croissance- La croissance du PIB mondial devrait s'établir à 3,3% en 2014, avant de se hisser à 3,7% en 2015 puis à 3,9% en 2016, indique l'OCDE qui vient de publier ses perspectives économiques relatives aux pays du G20- la reprise reste vigoureuse aux Etats-Unis qui devraient enregistrer une croissance de 2,2% en 2014 et de l'ordre de 3% en 2015 et 2016- Dans la zone euro, la croissance devrait se redresser lentement, pour passer de 0,8% en 2014 à 1,1% en 2015, puis 1,7% en 2016-