CAN 2015. Ouzzine “Le Maroc ne changera pas sa position“

CAN 2015. Ouzzine   “Le Maroc ne changera pas sa position“

C’est Mohamed Ouzzine, ministre de la Jeunesse et des Sports, qui l’affirme: le Maroc ne changera pas de position. Il maintient sa demande de report de la CAN-2015, et souhaite l’organiser à une autre date, en fonction de l’évolution de l’épidémie Ebola.

Le Maroc apportera officiellement sa réponse samedi 8 novembre. Et il ne compte pas changer de position. C’est ce qu’affirme M. Ouzzine, au cours d’une discussion au sein d’une commission parlementaire.

Lors de la commission parlementaire consacrée aux secteurs sociaux de la jeunesse et des sports tenue mardi 4 novembre, l’opposition a interpelé le ministre des sports et de la jeunesse Mohamed Ouzzine pour connaître l’état d’avancement des négociations entre le Maroc et la CAF.

Contacté par Médias 24, le député istiqlalien Omar Hjira confirme que son groupe parlementaire a posé cette question au ministre. «Quelle est la position officielle du Royaume sur le report ou l’annulation de la CAN qui doit se tenir au Maroc au mois de janvier 2015?»

«Mohamed Ouzzine nous a répondu que le Royaume n’a pas l’intention de céder face aux injonctions de la CAF car le risque sanitaire est trop grand, nous campons sur notre position de report pour ne pas mettre en danger la santé de nos concitoyens.»

Pour étayer ses propos, le ministre a cité un exemple d’une femme malade qui est montée dans un bus et qui a contaminé 50 personnes, dans un pays subsaharien.

Omar Hjira se dit satisfait de la constance de la position du Maroc mais il en profite pour rappeler que les autorités marocaines se sont mises elles-mêmes en porte-à-faux avec la CAF.

D’après le député d’opposition, le ministre Ouzzine aurait du négocier directement avec la CAF avant d’annoncer publiquement que le Maroc souhaitait le report de la CAN. Omar Hjira soutient que la méthode est contestable car le Maroc a mis la CAF au pied du mur, ce qui expliquerait l’entêtement d’Issa Hayatou à refuser le report proposé par le Maroc.

Rappelons que la CAF a refusé le report de l’édition 2015 proposé par le Maroc malgré le risque posé par une éventuelle propagation de ce virus mortel. Les instances du football africain ont donné jusqu’au 8 novembre aux autorités marocaines pour donner sa décision finale.

La CAF a lancé dimanche un appel à manifestation d’intérêt pour sélectionner un ou des pays pouvant remplacer le Maroc.

Si aucun candidat ne se présente, la CAF devra reporter ou annuler l’édition.

En cas d’annulation comme en cas de remplacement dans un autre pays d’accueil, le Maroc encourt de lourdes sanctions sportives. Des sources non officielles évoquent deux à quatre années pendant lesquelles le football marocain sera interdit de compétitions continentales. On ne sait pas si la qualification à la coupe du monde sera concernée.

Sur le plan financier, le règlement de la CAF a prévu une amende de 50.000 Dollars. La CAF réclamera également une réparation des préjudices financiers subis, sur la billetterie, le sponsoring et éventuellement les droits télévisuels. Une bataille juridique en perspective, pour évaluer les dommages subis. Pour la CAF, la CAN constitue une part écrasante des recettes.

Mais il y aura aussi une bataille d’image à laquelle le Maroc doit se préparer. Car jusqu’à présent, la communication autour de la décision marocaine, laisse vraiment à désirer.

7 Novembre 2014

SOURCE WEB Par Medias24

Tags : Mohamed Ouzzine, ministre de la Jeunesse et des Sports- le Maroc ne changera pas de position- CAN 2015- épidémie Ebola- réponse samedi 8 novembre- le risque sanitaire est trop grand-