L'Espagne et la France sous très haute tension

L'Espagne et la France sous très haute tension

Le premier ministre français, Manuel Valls, entouré du commissaire européen à l’Énergie, Miguel Arias Cañete, et du président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, pour l'inauguration officielle du raccordement qui ne sera effectif qu'à partir du mois de juin (photo Moncloa)
ESPAGNE / FRANCE. La nouvelle liaison électrique à très haute tension (THT) " Santa Llogaia-Baixas " multiplie par deux les capacités d'inter-connexion entre la péninsule ibérique et la France (de 1 400 a 2 800 mégawatts). D'où l’inauguration en grande pompe, vendredi 20 février 2015, de cette infrastructure trans-pyrénéenne, en présence des chefs des gouvernements espagnol et français, Mariano Rajoy et Manuel Valls, accompagnés notamment par le commissaire européen à la Politique Climatique et l’Énergie, Miguel Arias Cañete.
« L’augmentation de la capacité d’inter-connexion permettra une ouverture au marché européen de l'électricité produite en Espagne à partir des énergies renouvelables », a commenté ce dernier : « En retour, cela rendra le système électrique européen plus fiable. Davantage d’entreprises pourront aussi rivaliser au-delà de leurs frontières, ce qui supposera plus de choix pour les consommateurs et une baisse des prix. »
 
La nouvelle ligne électrique s'étend sur 64,5 kilomètres, dont 8,5 kilomètres par un tunnel sous le massif des Albères. Le projet a mobilisé un investissement total de 700 M€, dont 255 M€ dans le cadre du programme énergétique de l'Union Européenne.

24 Février 2015
SOURCE WEB Par Francis Mateo, à BARCELONE ECONOSTRUM

Tags : ESPAGNE  FRANCE. La nouvelle liaison électrique à très haute tension (THT)  Santa Llogaia-Baixas  multiplie par deux les capacités d'inter connexion entre la péninsule ibérique et la France (de 1 400 a 2 800 mégawatts)-