FNT De la nécessité de moderniser le circuit de déclaration des nuitées

FNT De la nécessité de moderniser le circuit de déclaration des nuitées

Un communiqué de presse de la Fédération Nationale du Tourisme (FNT), diffusé hier mercredi, souligne la nécessité de reconsidérer le système d'évaluation de l'évolution des nuitées dans les établissements classés. A cet effet plusieurs fédérations liées au tourisme ainsi que certains présidents des centre régionaux du tourisme appellent les autorités concernées à mettre un terme aux maisons d'hôtes, considérées, par eux, comme de la concurrence déloyale. Les professionnels du tourisme considèrent les maisons d'hôtes comme de la concurrence déloyale./DR Dans ce communiqué de la FNT il est précisé que: “Le système de pilotage de l’activité touristique au Maroc est basé sur des tableaux de bord qui doivent être fiables et crédibles (...). La mise en œuvre de ce plan d’action permettra une évaluation des remontées d’informations, un meilleur recoupement et une analyse des données dans les plus brefs délais, afin de prévoir les axes d’amélioration et de réajustement possibles”, peut-on lire dans ce communiqué. Le suivi sera assuré, précise la FNT, par une commission mixte pilotée par le Département de tutelle, en partenariat avec la FNT, la FNIH, l’ANIT, la FNAVM, le CRT de Marrakech, de Agadir et l’Observatoire du Tourisme. Maisons d'hôtes: concurrence déloyale selon la FNT Ce communiqué fait suite a celui de l’Observatoire du Tourisme qui a mis en relation la crise financière qui frappe les principaux marché émetteurs ainsi que les événements qui ont secoué la sous-région et la baisse de l'activité touristique au Maroc. Afin de la quantifier, la FNT estime qu'“il est vrai que le système déclaratif actuel ne prend pas en considération les nuitées enregistrées dans les maisons d’hôtes et les appartements meublés qui échappent à tout contrôle de l’administration. Les hôteliers membres de la FNIH et de la FNT se sont toujours plaints de cette pratique déloyale qui ne contribue nullement à la création de valeur, sociale ou fiscale, et qui présente, en plus, un risque sécuritaire important.” Appel aux autorités A cette occasion, les signataires du communiqué de la FNT, dont Ali Ghannam et Fouad Lahbabi respectivement président et vice-président de la FNT, demandent aux autorités concernées de prendre les dispositions nécessaires pour mettre fin “à ces formes d’hébergement informels, qui portent atteinte à notre image, à notre secteur, et d’accompagner ces entités à intégrer le secteur formel de l’hébergement”. Enfin les signataires du communiqué se disent convaincus que si des irrégularités ont pu être annoncées dans certains établissements hôteliers, elles ne peuvent être ni généralisées, ni cautionnées par les professionnels qui opèrent dans “une transparence totale participant pleinement à l’essor de l’activité touristique sous l’impulsion de la Vision 2010 et 2020”, conclut le communiqué. SOURCE WEB aufait Maroc