Tourisme Le Maroc courtise les voyagistes français

Tourisme  Le Maroc courtise les voyagistes français

Les 5es rencontres du Snav ont attiré 400 des meilleures agences à Marrakech Joli coup de promo et gros espoirs de retombées positives Le Maroc dans le top 20 des meilleures destinations mondiales, le gros défi Georges Colson, président Snav, n’a pas tari d’éloges envers la destination Maroc. Et pour le patron de l’ONMT, Hamid Addou, «si ces agences repartent avec un souvenir d’un séjour merveilleux, cela signifie des ventes extraordinaires pour nous»… En véritable VRP du Maroc, Georges Colson, président du Snav (Syndicat français des agences de voyages), n’a pas tari d’éloges envers la destination. Lui qui a ramené 400 des plus importants voyagistes français à Marrakech pour la tenue de ses 5emes rencontres. Une occasion pour l’Office national marocain du tourisme et les hôteliers de courtiser les voyagistes français. «Avoir au Maroc pour trois jours les 400 meilleurs agents de France est une excellente opportunité pour nous», se réjouit Hamid Addou, DG de l’ONMT. Le conclave aura à coup sûr des retombées positives sur la ville de Marrakech et l’ensemble de la destination. «Si ces agences repartent avec un souvenir d’un séjour merveilleux, cela signifie un mois de ventes extraordinaires pour nous», ajoute Addou. C’est que 2012 s’annonce une année plus difficile pour le secteur national que 2011. Car la plupart des marchés émetteurs subissent et subiront des crises économiques majeures. Professionnels et institutionnels sont appelés à anticiper et réagir en innovant et en étant présents un peu partout. «S’il fallait démarcher auparavant 1.000 nouvelles agences françaises, il faudra doubler ces objectifs pour traverser sans dommage cette crise», insiste le DG de l’Office. Rappelons que la France est un des premiers marchés émetteurs touristiques du Maroc plus globalement. Et ce marché était en recul de 9% en 2011. Les 5es rencontres du syndicat français tombent à point nommé. Le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad, y a d’ailleurs effectué sa première sortie officielle. Dans un discours rassurant, Haddad a indiqué que la politique touristique du nouveau gouvernement s’attellera à consolider les acquis qui sont déjà nombreux et à réaliser les objectifs assignés à la stratégie sectorielle: ceux de faire du Maroc la destination de référence dans le pourtour méditerranéen et la classer au top des 20 meilleures destinations. «Le secteur du tourisme demeurera donc prioritaire», promet-il. Son département va aussi renforcer la promotion. Et profitant de la présence de ce beau parterre de prescripteurs, le tout nouveau ministre les a d’ailleurs exhortés, à réfléchir en partenariat avec les professionnels et institutionnels marocains aux actions à mener ensemble. Et ce, pour renforcer les parts du marché français dans le tourisme marocain. Le Snav est un regroupement organisationnel de voyagistes qui représente 80% du volume des arrivées françaises au Maroc en termes de chiffre d’affaires. George Colson rassure: «C’est avec confiance que l’on voit arriver les nouvelles saisons en espérant rattraper le retard pris l’an dernier sur le Maroc». SOURCE WEB Par B. B. L’Economiste