Régime des retraites Le déficit des caisses de retraite estimé à 3 MMDH en 2015

Régime des retraites Le déficit des caisses de retraite estimé à 3 MMDH en 2015

Le ministre a fait savoir que le minima de pension passera à 1.500 dirhams par mois, au profit de 60.000 personnes.

Le ministre de l'Economie et des finances a prévu un épuisement des réserves des caisses de retraite à l'horizon 2020, d'où l'urgence d'une réforme de ce régime.

Le déficit des caisses de retraite, résultant de l'écart entre les cotisations et les pensions, est estimé à 3 milliards de dirhams (MMDH) en 2015 et devrait atteindre 8,6 MMDH en 2016, a affirmé, mardi à Rabat, le ministre de l'Economie et des finances, Mohammed Boussaid.

Le ministre qui était l'invité du forum de la MAP autour du thème «Loi de Finances : quelles perspectives pour l'économie marocaine en 2016 ?» a prévu un épuisement des réserves des caisses de retraite à l'horizon 2020, d'où l'urgence d'une réforme de ce régime.

La réforme globale des régimes de retraite s'articule autour de deux étapes complémentaires et le gouvernement propose dans le cadre de la première étape de relever l'âge de départ à la retraite à 61 ans à partir du 1er janvier 2017, puis à 62 ans à partir du 1er janvier 2018 et à 63 ans à partir du 1er janvier 2019.

Le ministre a tenu à préciser que cette réforme concerne uniquement plus de 800.000 employés de la Caisse marocaine de retraite (CMR).

La seconde étape de la réforme globale des régimes de retraite vise, à moyen terme, à rassembler les régimes de retraites en deux pôles, le premier à vocation publique comprendra les affiliés au régime des pensions civiles de la CMR, le RCAR dans le cadre d'un régime de base et un autre complémentaire, à côté d'un pôle privé dans le cadre d'un régime de base obligatoire, géré par la Caisse nationale de la sécurité sociale, en plus d'un régime complémentaire, a noté M. Boussaid.

Le ministre a fait savoir que le minima de pension passera de 1.000 dirhams par mois à 1.500 dirhams, au profit de 60.000 personnes.

Concernant les subventions dédiées aux veuves défavorisées en charge d'enfants, le ministre a expliqué que sur les 62.000 demandes formulées, 45.000 ont reçu une réponse favorable.

Revenant au débat sur la retraite des parlementaires, le ministre a précisé qu'il s'agit d'une retraite complémentaire, soulignant que les réserves de la chambre des représentants sont estimées à 37 millions de dirhams en 2014, alors que ceux de la Chambre des conseilleurs s'élèvent à 227 millions de dirhams.

Le 04 Janvier 2016
SOURCE WEB Par LE MATIN

Tag : le ministre de l'Economie et des finances, Mohammed Boussaid– Le déficit des caisses de retraite– Loi de Finances– la Caisse marocaine de retraite (CMR)- les affiliés au régime des pensions civiles de la CMR, le RCAR– la Caisse nationale de la sécurité sociale– débat sur la retraite des parlementaires– la Chambre des conseilleurs–

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Parlementaires : Bye bye la retraite !

Parlementaires : Bye bye la retraite !

Le Parlement devrait adopter une nouvelle loi pour fixer l’âge du début de perception des pensions à 63 ans Aujourd’hui, il suffit d’un mandat pour ...