Un libéral nommé ambassadeur d’Arabie saoudite au Maroc

Un libéral nommé ambassadeur d’Arabie saoudite au Maroc

Abdelaziz Khoja a prêté serment lundi 11 janvier devant le Roi Salmane.
Abdelaziz Khoja a été nommé ce lundi 11 janvier, ambassadeur de l’Arabie saoudite à Rabat. Ce libéral connaît bien le Royaume. Il avait été un ministre remarqué de la l’Information et de la culture.
C’est le retour de Abdelaziz Khoja aux affaires, après sa disgrâce depuis novembre 2014. Et un retour au Maroc qu’il connaît bien, puisqu’il y a occupé le poste d’ambassadeur de 1996 à 2004.
Il sera par la suite affecté au Liban au même poste. Le Liban et le Maroc sont considérés comme des pays majeurs par la diplomatie saoudienne. Il restera au Liban jusqu’en 2009.
Il sera par la suite ministre de l’Information et de la Culture à Ryad jusqu’à son éviction inattendue, début novembre 2014.
Un communiqué officiel avait alors annoncé qu’il avait été démis à sa demande.
En réalité, ce poète proche des milieux libéraux avait tweeté qu’il fallait fermer la chaîne “Al-Wissal“, une télévision salafiste. Ce tweet avait suscité l’ire des milieux radicaux. Il a été alors reçu par le Prince Héritier de l’époque, Salmane Ibn Abdelaziz (actuel Roi), audience suivie du fameux communiqué de limogeage.
Le lendemain, le grand mufti d’Arabie Saoudite avait fait une apparition remarquée sur la chaîne de télévision, désavouant définitivement le désormais ex-ministre.
Son départ avait été très mal accueilli par les milieux libéraux.
L’Arabie saoudite vit des jours difficiles, avec d’un côté l’effondrement des recettes pétrolières, et de l’autre l’ouverture de plusieurs fronts militaires à ses frontières ou presque : Yemen, Irak, Syrie, Iran.
Le 12 Janvier 2016
SOURCE WEB Par Médias 24

 

Les tags en relation

 

Les articles en relation