Le Royaume a été élu en mai dernier à la coprésidence du GCTF

Le Royaume a été élu en mai dernier à la coprésidence du GCTF

Le Maroc présente à La Haye les réalisations du Groupe de travail du Forum mondial de lutte contre le terrorisme
La délégation marocaine comprend notamment des représentants des ministères de l'Intérieur et de la Justice et des libertés.
Le Maroc participe, aujourd’hui, à une réunion de coordination des coprésidents des Groupes de travail du Forum mondial de lutte contre le terrorisme. Cette réunion connaîtra la participation de délégations représentant une cinquantaine d’États, l'Organisation des Nations unies et bon nombre d'organisations internationales et régionales.
Le Maroc, en sa qualité de président du Groupe de travail du Forum mondial de lutte contre le terrorisme (GCTF) sur les combattants terroristes étrangers, devait présenter, hier à La Haye, les réalisations et les perspectives du Groupe de travail sur cette thématique, à l'occasion de la réunion internationale de haut niveau sur les combattants terroristes étrangers. Le Maroc devait également présider à cette occasion un panel de discussion consacré aux mesures de déradicalisation et de réinsertion des combattants terroristes étrangers et présenter l'expérience nationale dans la lutte contre le financement du terrorisme.
Dans la perspective du début de sa coprésidence du GCTF en avril prochain, le Royaume participe, aujourd’hui, à une réunion de coordination des coprésidents des Groupes de travail du Forum. Cette réunion connaîtra la participation de délégations représentant une cinquantaine d'États, l'Organisation des Nations unies et bon nombre d'organisations internationales et régionales.
La délégation marocaine comprend des représentants des ministères de l'Intérieur, de la Justice et des libertés, des Habous et des affaires islamiques, de la Délégation générale à l'administration pénitentiaire et la réinsertion, et de l'Unité du traitement du renseignement financier. Membre fondateur du Forum global de lutte contre le terrorisme, le Maroc s’est toujours montré prêt à contribuer efficacement à la réalisation des objectifs de cette instance. En mai dernier, ses efforts ont été couronnés par une belle consécration : il a été élu à l'unanimité, avec les Pays-Bas, à la coprésidence de ce Forum. D’ailleurs, en étroite coopération avec ce pays, il a lancé, lors de la deuxième réunion du GCTF, une initiative conjointe sur les combattants terroristes étrangers, à l'heure où cette menace commençait à se faire sentir dans le contexte de la crise en Syrie. Cette initiative a donné la preuve de la capacité d'anticipation du Forum, puisque la problématique des combattants terroristes étrangers revêt actuellement un caractère prioritaire pour la communauté internationale.
En septembre dernier, le Maroc avait présenté à New York devant la sixième réunion ministérielle du GCTF sa stratégie en tant que futur coprésident du Forum. Déclinée en cinq axes, cette stratégie vise à améliorer l'impact des documents-cadre, des bonnes pratiques et des recommandations adoptées par le GCTF, et d'œuvrer pour davantage de mobilisation et d'engagement en multipliant les efforts et les contributions du Royaume au sein du Forum. Il s’agit aussi d’œuvrer pour raffermir les liens entre le Forum et les pays non membres, les organisations et les instituts créés sous les auspices du GCTF, à travers l'établissement de passerelles de coopération et de coordination avec ces pays, avec l'ONU et avec les organisations et instances multilatérales pertinentes.
La stratégie du Royaume ambitionne également de renforcer les capacités du Forum en vue de le doter des outils adéquats pour accomplir ses objectifs. Enfin, le Maroc visera à consolider la force d'anticipation du Forum pour la placer toujours au-devant des tendances et dynamiques de la menace terroriste et de l'extrémisme, faisant remarquer que le traitement par le Forum du phénomène des combattants terroristes étrangers «est une illustration concrète de la pertinence de cette approche». Créé en septembre 2011 par les ministres des Affaires étrangères des pays membres à New York, le GCTF se veut une plateforme unique pour les décideurs et les experts des principaux États partenaires dans différentes régions du monde en vue de partager les idées et les meilleures pratiques pour barrer la route à l'extrémisme religieux et au terrorisme international qui menacent les pays membres. Outre le Maroc, le GCTF comprend 30 pays membres, dont les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, l'Allemagne, l'Italie, la Chine, le Japon, le Canada, l'Espagne, l'Australie, l'Inde, les Émirats arabes unis, la Jordanie, l'Arabie saoudite et la Nouvelle-Zélande. Les activités du Forum s’articulent autour de six groupes de travail portant sur le Sahel, la Corne de l’Afrique, la justice pénale et la primauté du droit, la détention et la réinsertion, la lutte contre l’extrémisme violent et les combattants terroristes étrangers, que coprésident également le Maroc et les Pays-Bas depuis 2014.
Le 11 Janvier 2016
SOURCE WEB Par LE MATIN

 

Les tags en relation

 

Les articles en relation