Attaque djihadiste à Ouagadougou: Leila Alaoui succombe à ses blessures, ses amis sous le choc

Attaque djihadiste à Ouagadougou: Leila Alaoui succombe à ses blessures, ses amis sous le choc

La nouvelle du décès ce lundi soir de la célèbre photographe marocaine, Leila Alaoui, qui a succombé à ses blessures après l'attaque djihadiste à Ouagadougou, a profondément choqué et plongé ses proches dans une indescriptible douleur.

Lors de l'attaque, Leila Alaoui a été touchée par les balles des terroristes au poumon, à l’abdomen, au bras, à la jambe et au rein. Elle a été évacuée à la clinique Notre dame de la capitale Ouagadougou où elle avait subi une intervention chirurgicale.

Selon les informations d'Atlasinfo, Leila Alaoui a fait deux crises cardiaques ce lundi avant de succomber à ses blessures.

"Plus belle à l'intérieur qu'à l'extérieur, ce n'est pas peu de le dire", confie en larmes à Atlasinfo une amie proche de Leila Alaoui. "C'est une très belle et magnifique personne avec un talent incroyable", poursuit cette amie sous le choc. "Ses amis sont atterrés et ne veulent pas le croire."

Née en 1982, Leila Alaoui se trouvait à Ouagadougou pour réaliser des photographies pour le compte d'Amnesty international.

La dépouille mortelle de la défunte sera rapatriée au Maroc pour y être inhumée.

Le 19  Janvier 2016
SOURCE WEB Par Atlas Info

Les tags en relation

 

Les articles en relation