COP 22 : Les hôtels de Marrakech se mettent au vert

COP 22 : Les hôtels de Marrakech se mettent au vert

Marrakech inscrit l’un des sommets les plus déterminants de l’histoire de la planète sur l’agenda de ses grands rendez-vous et compte bien s’en acquitter. Une mobilisation tous azimuts bat son plein. Veillant au grain, le ministre de l’Intérieur a fait, la semaine dernière, le déplacement à Marrakech pour superviser les opérations de préparation. Autorités locales et intervenants dans le tourisme constituent le tour de table d’un comité de suivi mis en place à ce sujet pour donner à la COP 22 toutes les chances de succès. Tous, d’ailleurs, sont pleinement conscients de la responsabilité engagée et de l’apport que chaque partie aura le privilège de consentir.

Le Wali de Marrakech, Mohamed Moufakkir, entend s’y impliquer de plus près en présidant les réunions successives rassemblant les autorités locales avec les professionnels de la ville. Déjà fort d’une expérience dans le tourisme, il est l’homme de la situation chez qui la mécanique touristique n’a pas de secret. Il l n’a rien à apprendre, ce qui conforte les professionnels avec qui il parle le même langage.

Résultat : Les autorités locales de Marrakech et les professionnels locaux sont sur le pied de guerre pour réussir la COP 22. Déterminés, en effet, plus que jamais à remporter ce grand challenge, ils cumulent réunion sur réunion pour parfaire la mécanique de préparation. Et pour cause, après Paris, Marrakech sera le témoin des grandes assises climatiques de la planète. Une COP pas comme les autres, puisqu’elle dévoilera le montage financier des différentes résolutions paraphées pendant le sommet de Paris.

Après les 3 réunions précédentes, toutes tenues la semaine dernière, le tour est venu pour les hôteliers de se mettre à l’heure de ce grand rendez-vous. En effet, et dans l’esprit du renforcement du caractère environnemental et durable des unités d’hébergement de Marrakech, aura lieu une autre réunion, le 19 Janvier à l’hôtel Kenzi Menara Palace.

Au cours de cette réunion, les sources et modes de financement pour l’acquisition des technologies vertes seront au cœur des débats. Et si plusieurs hôtels de la ville ocre battent pavillon vert, n’empêche, quand même, qu’un bon nombre d’unités ne sont pas encore alignées sur la même norme environnementale. L’objectif de cette réunion est, justement, de sensibiliser les hôteliers sur l’opportunité de se mettre au vert, d’autant plus que la préservation de l’environnement est au cœur d’un débat central dans l’industrie hôtelière. Une tendance qui est en train de se généraliser notamment au Maroc.

Déjà, le paysage hôtelier de Marrakech s’était enrichi, en 2015, par de nouvelles labellisations «Clef Verte», pas moins de 9 unités ont rallié ceux déjà classés comme des établissements respectueux de l’environnement : Palais Namaskar, Sofitel, Naoura Barrière, Meridien N’Fis, Marmara Bab Atlas, Hapimag, El Dorador, Ibis Moussafir et Ibis Palmeraie.

Le 19 Janvier 2016
SOURCE WEB Par Tourisme Et Gastronomie

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Le climat change, l’université agit

Le climat change, l’université agit

Conférence de la Pré-COP22 de l’Uni Cadi Ayyad L’Université Cadi Ayyad (UCA) a organisé, lundi à Marrakech, sa conférence Pré-COP22 sous le thème...

COP22 : Une levée de fonds ce 15 juin

COP22 : Une levée de fonds ce 15 juin

Salaheddine Mezouar et son comité d’organisation de la COP22 devraient inviter quelques 80 hommes d’affaires, ce 15 juin 2016, pour une levée de fonds. Po...