Nouvelle charte nationale pour le tourisme durable

Nouvelle charte nationale pour le tourisme durable

2,8 milliards de DH sur 10 ans pour promouvoir le tourisme rural, et un montant équivalent pour valoriser des circuits touristiques urbains.

La nouvelle charte nationale pour le tourisme durable a été signée, lundi 25 janvier à Rabat.

La nouvelle charte, signée à l'occasion de la première édition de la "Journée marocaine du tourisme durable et responsable", est un cadre de référence pour un tourisme qui formalise clairement pour chaque partie prenante le type d'engagement qu'elle devra relever.

Dans une déclaration à la MAP à l'occasion de la cérémonie de signature de ce document, le ministre du Tourisme Lahcen Haddad a souligné que cette charte s'inscrit en droite ligne avec les engagements du Royaume en matière de développement durable dans les divers secteurs, avec l'objectif de hisser le Maroc parmi les 20 premières destinations au niveau mondial, d'en faire une destination de référence pour le tourisme durable au niveau du bassin méditerranéen, en plus de renforcer les préparatifs à la veille de la conférence sur les changements climatiques (COP 22).

La nouvelle charte permettra d'intégrer le facteur durabilité à l'ensemble des projets touristiques en termes d'impact sur l'environnement, aux stratégies de réforme et à la législation relative au secteur, ainsi qu'aux efforts de renforcement des compétences des professionnels du secteur, a-t-il expliqué.

Concernant l'effort d'investissement, le ministre a évoqué un programme d'investissement de l'ordre de 2,8 milliards de DH pour la promotion du tourisme en milieu rural sur 10 ans, en plus d'un montant équivalent pour la valorisation des circuits touristiques dans les villes.

La nouvelle charte se décline en quatre principaux volets:

- Le premier porte sur la protection de l'environnement et de la biodiversité, à travers la rationalisation de l'exploitation des ressources naturelles, la protection de la diversité biologique et des espèces menacées d'extinction au niveau de l'ensemble des produits touristiques, la réduction de l'impact des activités touristiques sur l'environnement, notamment au niveau des réserves naturelles, des zones côtières et des sites à intérêt écologique et naturel.

- Le deuxième volet concerne la préservation des traditions et du patrimoine, à travers la promotion des activités culturelles porteuses des spécificités distinctives de chaque région, la conservation et la valorisation du patrimoine matériel et immatériel, la promotion des différents aspects des arts marocains, l'encouragement des produits locaux et la préservation des expressions artistiques et des traditions orales locales.

- Le troisième volet de la charte concerne l'implication des opérateurs touristiques dans le développement local et le respect des sociétés d'accueil, conformément aux engagements internationaux du Maroc en la matière.

- Le quatrième volet concerne un engagement aux principes d'intégrité et de responsabilité sociale, en assurant la liberté des circuits touristiques sans aucune entrave ni discrimination, un libre accès aux activités touristiques, y compris pour les personnes handicapées, l'approche genre dans la promotion du secteur touristique, en plus de la protection des enfants contre toutes les formes d'exploitation.

A l'occasion de cette cérémonie, plusieurs conventions ont été signées entre le ministère du Tourisme et plusieurs autres départements, ainsi que divers organismes représentant les opérateurs du secteur touristique. Les conventions portent sur "la découverte de nouveaux métiers du tourisme", "la promotion de l'autonomisation socio-économique des femmes" et "la promotion des droits des personnes à mobilité réduite".

(Avec MAP)

Le 25 Janvier 2016
SOURCE WEB Par Médias 24

Les tags en relation

 

Les articles en relation