Le Roi Mohammed VI lance un système de vidéosurveillance urbain à Casablanca

Le Roi Mohammed VI lance un système de vidéosurveillance urbain à Casablanca

Très attendu, voire espéré par la population, le système de vidéosurveillance de Casablanca verra le jour dans 9 mois.

Le Maroc réagit, restant diplomatiquement correct.

Mobilisant 460 millions de DH, le système de vidéosurveillance urbain devra garantir une plus grande sécurisation de l'espace public et une régulation dynamique du trafic.

Le Roi Mohammed VI a lancé, lundi 25 janvier à la préfecture de Casablanca-Anfa, le projet de développement d'un système de vidéosurveillance urbain, intelligent et optimisé.

Ce projet pilote, le premier du genre au niveau du royaume, vise à assurer la sécurité des personnes et des biens, à réduire le taux de criminalité, à réguler les flux de transport et à protéger les bâtiments et installations publics et leurs abords.

Ce système, qui consistera en l'installation de 760 caméras de vidéosurveillance à utilisation variable, la mise en place de 220 km de fibres optiques, l'aménagement de deux postes centraux et de 22 postes déportés, intégrera également les caméras du tramway et d'autres caméras déjà existantes (aéroport, ports de Casablanca et Mohammédia, grandes surfaces et banques).

Financé conjointement par le ministère de l'Intérieur et la commune de Casablanca, ce projet avant-gardiste permettra, grâce à des techniques d'intelligence artificielle, la régulation du trafic routier, la détection automatique d'incidents (conduite à contresens, objets abandonnés, stationnement interdit), la mobilisation à temps des forces de l'ordre et l'identification des objets, personnes et véhicules suspects.

Il participera également à l'identification des véhicules volés, au calcul de la vitesse de circulation, au suivi automatique des objets mobiles, à la gestion dynamique de la cartographie, outre à la constitution d'une base de données de reconnaissance faciale.

A cette occasion, le Roi Mohammed VI a procédé à la pose de la première pierre du poste central de surveillance et de régulation de trafic, cœur battant de ce système de vidéosurveillance urbaine.

Implanté au sein de la préfecture de police de Casablanca, ce poste central de commande (15 millions DH) sera construit dans un délai de 9 mois, sur un terrain de 500 m2. Il couvrira une superficie globale de 2.466 m2, répartis sur quatre étages et sera doté d'équipements et de matériel de dernière génération.

Le 25 Janvier 2016
SOURCE WEB Par Médias 24  

 

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Inwi entame sa transition vers la 5G

Inwi entame sa transition vers la 5G

L’opérateur Inwi s'est réjoui, mardi à Casablanca, d'avoir établi la première connexion mobile avec un débit de 1Gbps au Maroc, «un succès...

Chômage

Chômage

Par Nadia SALAH Avec 1,2 million de chômeurs déclarés en tant que tels, un autre million de personnes sous-employées et à peu près autant qui travaille...